menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 08/06/2016

12ème et 13ème sauvetages : 239 nouvelles vies sauvées

« Plus de 10 000 migrants morts en Méditerranée depuis 2014 »

Le taux de mortalité Libye-Italie passe de 2 à 5% !

Alors que le porte-parole de l’ONU annonçait hier le « chiffre horrible » de plus de 10 000 migrants morts en Méditerranée depuis 2014, l’association citoyenne européenne SOS MEDITERRANEE, en mer depuis le 26 février, vient d’effectuer deux nouveaux sauvetages ce 8 juin matin.

Une situation d’urgence qui alerte et pose question face à l’insuffisance des moyens de sauvetages mis en place sur cette voie maritime extrêmement dangereuse, les opérations menées par SOS MEDITERRANEE reposant sur la seule générosité des citoyens.

Parmi les embarcations en détresse secourues ce matin, les équipes de l’Aquarius comptabilisent 101 personnes pour la première opération dont 96 hommes et 5 femmes ainsi que 138 personnes pour la seconde opération de sauvetage de la matinée dont 110 hommes et 28 femmes. Les personnes recueillies ce matin sont pour la plupart originaires de la Corne de l’Afrique, notamment l’Erythrée, et d’Afrique de l’Ouest.

Depuis le début de la campagne en mer, ce sont donc 2 242 personnes qui ont été accueillies à bord de l'Aquarius.

Le taux de mortalité sur l’axe Libye-Italie étant passé de 2% à 5%, il est plus que jamais impératif d’alerter l’opinion publique et les Etats européens sur le calvaire vécu par des milliers de migrants en mer Méditerranée qui prennent le chemin de l’exil pour fuir l’enfer.

Assister à ces naufrages mortels à répétition est simplement insupportable et inacceptable. SOS MEDITERRANEE réaffirme son engagement de tout entreprendre pour répondre aux appels au secours de ces milliers de personnes qui se lancent en mer au péril de leur vie et pour témoigner de cette tragédie, l’une des plus terribles de ce siècle, pour que des moyens à la hauteur des enjeux humains vitaux soient mis en place.

Par Nathalie Achard

Crédits Photos : Yann Merlin

Retour au journal de bord