menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 05/07/2016

17ème sauvetage

336 migrants recueillis à bord de l’Aquarius – 17ème sauvetage – le timing entre chaque sauvetage de plus en plus serré

 

À peine partis de Trapani lundi 4 juillet et juste avant de pénétrer la zone de Search and Rescue (SAR), les équipes de l’Aquarius ont recueilli 116 personnes sauvées plus tôt dans la journée par un navire de la marine italienne, puis transférées à un cargo italien n’ayant pas les ressources pour les accueillir. Un groupe de migrants de l’Afrique de l’Ouest comptant 109 hommes dont une grande partie âgée de 16 à 17 ans, 6 femmes et 1 enfant de moins de 5 ans. Aucun cas d’urgence médicale n’a été identifié, une douzaine de personnes souffrent de blessures aux jambes, l’une porte une minerve et une personne est atteinte de brûlures.

À peine arrivés dans la zone SAR et démarrés les exercices d’entraînement, un nouvel appel du MRCC signalait un nouveau sauvetage à effectuer.

Les sauveteurs de l’Aquarius ont réussi à réaliser l’opération en toute sécurité, le courant entraînant le bateau vers les eaux territoriales libyennes.

100 personnes ont ainsi été secourues de leur embarcation en caoutchouc dont 13 femmes et 5 enfants de moins de 10 ans. Le groupe est composé à 80% d’Érythréens mais aussi de Somaliens et probablement quelques personnes issues du Moyen-Orient. Deux femmes sont enceintes et un homme est atteint de blessures aux deux jambes nécessitant une civière mais il est lucide.

 

Une troisième opération de transbordement du navire MSF vient d’avoir lieu : 120 personnes transférées sur l’Aquarius, 118 hommes et 2 femmes.

 

En plus de 4 mois de campagne en mer, 3 811 personnes ont été assistées par les équipes à bord de l’Aquarius, dont 1 979 hommes, femmes et enfants secourus d'une embarcation en détresse et 1 832 accueillies à bord après un transbordement.

 

Crédit photos : Anna Psaroudakis

Retour au journal de bord