menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 12/11/2016

Nouvelles opérations de sauvetage pour l’Aquarius : 280 personnes recueillies à bord par les équipes de SOS MEDITERRANEE

Nouvelles opérations de sauvetage pour l’Aquarius : 280 personnes recueillies à bord par les équipes de SOS MEDITERRANEE.

Les sauvetages au large de la Libye s’enchaînent malgré la période hivernale.

Samedi 12 novembre jusqu’à la mi-journée, le navire humanitaire affrété par l’association citoyenne européenne SOS MEDITERRANEE est intervenu sur trois opérations distinctes en coopération avec les navires humanitaires sur zone, accueillant 280 personnes à bord. De nombreux rescapés ont fait l’objet de soins médicaux à leur arrivée sur l’Aquarius.

129 personnes secourues d’un premier bateau pneumatique en fin de nuit

Ce matin, vers 4h30, les équipes de l’Aquarius ont reçu un appel du Phoenix, navire humanitaire affrété par le MOAS, signalant la présence de plusieurs embarcations en détresse dont un bateau pneumatique. L’Aquarius et ses équipes sont arrivés à 5h30 sur la zone de sauvetage pour lancer le début de l’opération, qui s’est terminée vers 7h du matin.

Au total, 129 personnes ont été secourues et recueillies à bord sans encombre, parmi lesquelles 32 femmes dont 5 sont enceintes, et 39 mineurs dont 27 mineurs non accompagnés et 6 âgés de moins de 5 ans. La plupart des rescapés sont originaires de Guinée Conakry (40) et du Nigeria (37), suivi par le Sénégal (16) et la Gambie (13), ainsi que 3 Egyptiens.

Assistance au Phoenix (MOAS) et au Bourbon Argos (MSF)

À la suite de cette première opération, les équipes de SOS MEDITERRANEE sont venues en aide au Phoenix (MOAS) et au Bourbon Argos (MSF), engagés dans le sauvetage d'un bateau en bois transportant plus de 700 personnes. Elles ont participé à la sécurisation des personnes sur l’embarcation à travers la distribution des gilets de sauvetage. Tous les rescapés ont ensuite pu être mis en sécurité sur les navires du MOAS et de MSF.

151 personnes transbordées sur l’Aquarius samedi après-midi

À la fin de cette opération, l'Aquarius a récupéré ses gilets de sauvetages et s’est dirigé vers une troisième embarcation en détresse signalée par le Maritime Rescue Coordination Center (MRCC). À leur arrivée, les équipes de SOS MEDITERRANEE ont pu prêter assistance au navire Iuventa de l’ONG Jugend Rettet, afin de transborder 151 personnes secourues d’un bateau pneumatique à bord de l’Aquarius. On dénombre 10 femmes et 40 mineurs dont 39 sont des mineurs non accompagnés, parmi les 151 rescapés. Ceux-ci sont originaires d’Afrique de l’Ouest, notamment du Nigéria (37), de Guinée Conakry (32), de Côte d’Ivoire (28).

L’Aquarius se dirige actuellement vers l’Est de Tripoli, pour rejoindre le navire Vos Hestia de l’ONG Save The Children, à la recherche d’un bateau pneumatique suite à un nouveau signalement de détresse.

Les équipes à bord ont souligné la dangerosité accrue de ces traversées en ce début de période hivernale. « Les migrants embarquent de nuit et sont soumis à des températures de plus en plus fraîches. À leur arrivée sur l’'Aquarius ce matin, ils étaient choqués et frigorifiés. Beaucoup d’entre eux présentaient de graves brûlures dues au mélange d’essence et d’eau de mer, ils ont immédiatement été pris en charge par les équipes de notre partenaire médical Médecins Sans Frontières », déclare Mathilde Auvillain, Chargée de Communication à bord de l’Aquarius pour SOS MEDITERRANEE.

Depuis le 26 février dernier, l’Aquarius de SOS MEDITERRANEE a mené 36 opérations de sauvetage, portant secours à 8.247 personnes dont 5.369 personnes secourues sur des embarcations en détresse et 2.878 personnes accueillies après transbordement d’un autre navire.

Alors que la plupart des navires humanitaires quitteront la zone de sauvetage pendant l’hiver, SOS MEDITERRANEE s’alarme du bilan humain qui s’alourdit de jour en jour : 4.271 personnes sont décédées depuis le début de l’année en mer Méditerranée dont 9 sur 10 (3.793 personnes) sur le seul axe de Méditerranée centrale. L’association européenne de sauvetage en mer exhorte les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités en mettant en place un dispositif de sauvetage adéquat.

Crédit photos : Suzanne Friedel

Retour au journal de bord