menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage et des événements depuis l’Aquarius. Retrouvez ses chroniques en son, images et vidéos.

le 13/08/2018

[COMMUNIQUE] SOS MEDITERRANEE dénonce la manœuvre politique du Gouvernement de Gibraltar pour entraver son action de sauvetage

SOS MEDITERRANEE, affréteur de l’Aquarius opéré en partenariat avec Médecins Sans Frontières (MSF), a satisfait depuis deux ans et demi à toutes les exigences réglementaires relevant des compétences du pavillon de Gibraltar et à tous les contrôles techniques concernant la sécurité et la sûreté du navire. Jamais aucune défaillance n’a été relevée.

Alors que depuis deux ans et demi, l’Aquarius a mené plus de 200 opérations de recherche et sauvetage (Search and Rescue – SAR) en toute transparence et informant régulièrement toutes les autorités compétentes, l’Autorité Maritime de Gibraltar dissimule une manœuvre politique derrière un argumentaire incohérent :

  1. en prétendant abusivement qu’il faille son accord pour mener des opérations de sauvetage, alors même que le principe du secours en mer s’impose à tous navires, tous pavillons et en tous lieux, et que toutes les opérations de l’Aquarius ont été toujours strictement menées en respect du droit maritime et des autorités SAR compétentes ;
  2. en faisant une différence artificielle entre « survey ship » et « rescue ship », cette différence n’ayant aucun fondement technique. L’Aquarius a toujours été reconnu apte à mener des opérations de sauvetage par les autorités compétentes, qui lui ont en de nombreuses occasions confié la prise en charge de rescapés au vu de ses capacités. Qui plus est, l’Autorité Maritime de Gibraltar elle-même a enregistré l’Aquarius comme navire de sauvetage auprès de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) ;
  3. en prétendant se préoccuper du sort des 141 personnes à bord de l’Aquarius et rappeler les Etats côtiers de la Méditerranée centrale à leurs obligations, alors que ce nouveau développement de la part de l’Etat du Pavillon, l’Aquarius étant en pleine opération, risque de compromettre une mise à l’abri rapide des rescapés.

 

Alors que l’Aquarius et son armateur étaient dans un dialogue avec l’Autorité Maritime de Gibraltar pour répondre à l’argumentaire abusif développé par celle-ci, la publication d’un communiqué de presse, visiblement rédigé dans la précipitation et l’incompréhension du contexte actuel, ne peut que témoigner d’une volonté délibérée de stopper l’activité de sauvetage de l’Aquarius, l’un des derniers navires de sauvetage civil et humanitaire en Méditerranée.

SOS MEDITERRANEE demeure ouverte et disponible à continuer un dialogue transparent, franc et ouvert avec l’Autorité Maritime de Gibraltar, dans le respect du droit et des réglementations, qui ont été toujours au cœur de sa mission.

***

SOS MEDITERRANEE

Ensemble agissons pour sauver des vies en mer

Depuis 4 ans, au moins 15 000 hommes, femmes et enfants sont morts noyés en Méditerranée en tentant la traversée sur des embarcations de fortune. SOS MEDITERRANEE est une association de citoyens qui affrète un navire, l'Aquarius, pour porter secours à celles et ceux qui fuient pour sauver leur vie. Depuis février 2016, près de 30 000 personnes ont été secourues dont 23% sont des mineurs.

#Aquarius #onboardAquarius #TogetherForRescue

@SOSMedFrance  www.sosmediterranee.fr

Retour au journal de bord