menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage et des événements depuis l’Aquarius. Retrouvez ses chroniques en son, images et vidéos.

le 07/08/2018

onboard-aquarius.org : un nouvel outil de transparence

« L'idée est d'aider les gens à comprendre en quoi consistent les opérations et dans quel cadre juridique elles se déroulent »

L’Interview
Julie Melichar, Research and Evidence officer pour #onboardAquarius

 

L’Aquarius est de retour en mer après un mois d’escale à Marseille. Compte tenu de l'évolution récente du contexte politique autour des activités de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale, SOS MEDITERRANEE et Médecins Sans Frontières ont décidé d'accroître leur capacité à témoigner sur ce dont ils sont témoins en mer et ont mis en place un nouvel outil opérationnel sous la forme d'un journal de bord en ligne (en anglais) : https://onboard-aquarius.org. Le site web a été développé en un temps record à Marseille par une dizaine de bénévoles de la compagnie infostrates.  Julie Melichar est en charge de la mise à jour de cet outil voué à la transparence à bord de l’Aquarius.

Pouvez-vous expliquer en quelques mots ce qu'est https://onboard-aquarius.org ?

Il s'agit d'un un outil commun à MSF et SOS MEDITERRANEE voué à la publication en temps quasi réel de ce que l’Aquarius fait, voit et entend. Ce journal de bord en ligne poursuit plusieurs objectifs : expliquer de manière très factuelle et objective ce que l’Aquarius fait et observe et quelles sont nos interactions avec d'autres acteurs en mer. L'idée est d'aider les gens à comprendre en quoi consistent les opérations et dans quel cadre juridique elles se déroulent, comme les conventions maritimes et le droit international. La plupart des messages sont illustrés par des cartes, des images, des vidéos, des enregistrements audio ou des témoignages.

Sur le site https://onboard-aquarius.org, il y a aussi une base de données de références juridiques, un glossaire expliquant les termes nautiques et techniques et une carte sur laquelle vous pouvez suivre la position du navire en direct. 

Pourquoi avait-on besoin d'un journal de bord en ligne ?

Nous avons remarqué qu'il y avait une confusion croissante au sujet des opérations de recherche et de sauvetage (SAR) en Méditerranée. Il y a parfois des malentendus sur le cadre juridique et opérationnel dans lequel nous intervenons. Nous avons donc pensé qu'un tel outil nous permettrait de clarifier ce cadre et d’améliorer encore la transparence sur nos opérations en rendant l'information publique. Nous espérons que cela aidera à mieux faire comprendre la situation actuelle en Méditerranée centrale.

A qui est destiné le site ? 

https://onboard-aquarius.org peut être utilisé par des journalistes, des universitaires, d'autres ONG, des avocats et tout citoyen qui souhaite comprendre ce que fait l’Aquarius et ce dont il est témoin. A plus long terme, cet outil pourra aussi servir de document de référence pour les chercheurs et experts sur les opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale.

« Une des missions de l’Aquarius est de témoigner. Nous sommes une sentinelle civile qui documente ce qui se passe en Méditerranée centrale. »

Vous alimentez directement onboard-aquarius.org depuis le navire. Qu’est-ce que cela représente au quotidien ?

Je passe la plus grande partie de ma journée en passerelle, la salle de contrôle qui se trouve au sommet du navire. Je travaille en étroite collaboration avec les officiers de quart, avec le coordinateur de recherche et de sauvetage (SARCO) et le coordinateur de projet de MSF pour avoir une idée claire de la situation et publier rapidement sur le journal de bord.

Je n'y consigne que des faits, des informations objectives sur ce qui se passe ici en mer. Je renseigne de manière chronologique les évènements principaux dans le journal de bord, j’archive les éléments de documentation et je participe au suivi du contexte.

Tout ce que nous publions dans le journal de bord est étayé par le matériel que nous recueillons. Il peut s'agir d'un enregistrement VHF (radio), d'une carte, d'un appel téléphonique, d'une vidéo, d'une photo, de témoignages de survivants à bord… bref, de toute source d’information utile.

A quoi cela ressemble-t-il ? Quels types d’outils consultez-vous ?

Les outils que nous utilisons sont tous les outils de communication et de navigation qui se trouvent sur la passerelle : VHF, téléphone, alertes de détresse diffusées sur NAVTEX et Inmarsat. Nous utilisons également les informations reçues sur le radar, l’ECDIS, l’AIS, etc. Tous ces termes, et bien d’autres, sont expliqués dans le glossaire.

Le mieux pour comprendre, c’est encore d’aller voir ! https://onboard-aquarius.org

 

Retour au journal de bord