menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage et des événements depuis l’Aquarius. Retrouvez ses chroniques en son, images et vidéos.

le 03/10/2018

[TEMOIGNAGE] Lampedusa 5 ans après - La tragédie continue

Un marin sauveteur italien de l'Aquarius signe un texte émouvant sur la tragédie qui a ouvert les yeux du monde sur le drame humanitaire qui se joue toujours en Méditerranée. Par Alessandro Porro.

Cinq ans. L’Europe a mis cinq ans à oublier la tragédie de Lampedusa. Le 3 octobre 2013, sur les côtes de l’île, une embarcation partie de Libye faisait naufrage, bilan : 369 morts. A l’époque, il y eut une forte réaction d’indignation et de honte, qui conduisit l’Italie à proclamer une journée de deuil national et à réviser ses lois en matière d’accueil des migrants.

Suite à ce terrible deuil, l’Italie lança l’opération de recherche et sauvetage Mare Nostrum, qui permit de sauver des milliers de vies humaines.

Peu après, Mare Nostrum fut suspendue par l’Europe, remplacée par des opérations de contrôle des frontières maritimes : la société civile européenne a alors réagi en donnant naissance à des opérations civiles de sauvetage en mer, financées par des dons privés. La mission de l’Aquarius est le fruit de cette réaction, née pour combler une absence.

Cinq ans plus tard, nous assistons, impuissants, à un nouveau changement brutal de cap de la part de l’Europe, cette fois la politique fait ouvertement obstacle au sauvetage en mer, contribuant au moins autant que les trafiquants d’êtres humains qu’elle prétend vouloir combattre, à rendre la mer Méditerranée encore plus mortelle.

L’Aquarius arrivera demain dans le port de Marseille, où il devra s’arrêter pour une durée indéterminée, privé pour la deuxième fois de son pavillon, empêché de faire son travail d’ambulancier des mers, criminalisé comme si sauver des vies était un crime.

C’est une nouvelle une page douloureuse de l’histoire européenne.

Nous demandons à la société civile de faire entendre sa voix, de signer notre pétition et de manifester dans les rues, portant ainsi la voix de tous ceux qui sont laissés seuls à mourir en mer.

Voir la Vidéo https://www.youtube.com/watch?v=_3jkQE4BsuI 

Retour au journal de bord