menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 03/10/2016

« Au-delà de l’imaginable » : 722 personnes secourues d’une embarcation en détresse

Pour leur 30ème opération de sauvetage ce lundi à 5h du matin, les équipes de l’Aquarius, navire affrété par l’association citoyenne européenne SOS MEDITERRANEE, ont porté secours à un bateau en bois surchargé en détresse dans les eaux internationales, à 26 miles des côtes libyennes au Nord-Ouest de Tripoli.

 

722 personnes entassées dans une seule embarcation

 

« Nous avons repéré l’embarcation en pleine nuit. L’opération de sauvetage a démarré à 5h du matin par nuit noire, et s’est terminée à 11h30, permettant de secourir 722 personnes, entassées sur le pont et dans la cale du bateau ! Pendant des heures, à chaque fois que des personnes étaient transbordées du pont vers nos canots de sauvetage, il en sortait autant de la cale. C’était inimaginable ! », témoigne le capitaine Yohann Mucherie, coordinateur de l’équipe de sauvetage pour SOS MEDITERRANEE.

L’embarcation, un bateau en bois de 15 à 20 mètres, menaçait de chavirer au moindre mouvement de foule ou de panique. Les équipes de secours de l’Aquarius ont été aidées dans cette opération de sauvetage très délicate par les canots du voilier Astral de Proactiva Open Arms, ainsi que du Seawatch 2, deux autres bateaux de secours qui ne peuvent embarquer de rescapés à bord, et dont l’une des équipes a également sécurisé les occupants d’un bateau pneumatique en perdition, non loin de là.

 

Au total, ce sont 530 hommes et 192 femmes qui ont été secourus et ont pu rejoindre l’Aquarius en sécurité. On dénombre 198 mineurs parmi lesquels 9 sur 10 sont des mineurs non accompagnés (178) et 9 enfants sont âgés de moins de 5 ans. Parmi les femmes, 118 voyagent seules et 10 au moins sont enceintes. Les personnes secourues sont originaires pour la plupart d’Érythrée (683 personnes) puis de Somalie (22), Éthiopie (7), Tchad (2) et Palestine (2), Égypte (1), Soudan Sud (1) et Soudan Nord (1). Les rescapés les plus faibles sont pris en charge par les équipes de Médecins Sans Frontières, partenaire médical de l’opération à bord de l’Aquarius.

« La situation est dramatique au large des côtes libyennes, avec une recrudescence des départs en raison d’une accalmie météo, après plusieurs jours de mauvais temps. Tous les navires de sauvetage des ONG ont été mobilisés depuis hier et se dirigent actuellement vers les ports d’Italie. Que se passera-t-il demain si autant de bateaux se retrouvent en détresse face aux côtes libyennes ? Il est urgent de mettre en place un dispositif de sauvetage à la mesure des besoins actuels, » s’indigne Sophie Beau, Directrice générale de SOS MEDITERRANEE France.

L’Aquarius fait route vers le port de VIBO VALENCIA en Calabre, sur la côte ouest de l'Italie, désignée par le Maritime Rescue Coordination Center de Rome pour le débarquement des rescapés. L’Aquarius et ses 720 passagers y sont attendus mercredi matin.

 

Depuis le 26 février dernier, l’Aquarius a mené 30 opérations de sauvetage, portant secours à 7.076 personnes dont 4.711 vies sauvées sur des embarcations en détresse et 2.365 personnes accueillies après transbordement d’un autre navire.

 

Crédit photos : Fabian Mondl

Retour au journal de bord