menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 11/12/2016

De nouveaux sauvetages ce week-end pour l'Aquarius

Samedi 10 Décembre au soir

Comme nous l’avions pressenti, les équipes de l’Aquarius viennent de procéder au premier sauvetage du week-end de naufragés sur un petit bateau en bois, ce soir vers 19h00.

Le bateau a été repéré par radar et ensuite poursuivi, car il continuait à se déplacer, s’approchant parfois un peu trop près de l’Aquarius.

Les sauveteurs SOS MEDITERRANEE ont réussi à prendre le contrôle du canot en perdition, en passant des messages d’apaisement et en distribuant des gilets de sauvetage.

Trente six personnes ont ainsi pu être secourues: 28 hommes et 8 femmes, principalement du Sénégal (22), mais aussi du Bangladesh (6), de la Côte d'Ivoire (3) ainsi qu’un Libyen.

Parmi ces 36 personnes, on compte 8 mineurs non accompagnés, un enfant de moins de 13 ans et une femme enceinte de 9 mois, actuellement sous la surveillance de Marina, la sage-femme de MSF à bord de l’Aquarius.

Tout va bien à présent à bord, et nous nous préparons à de nouveaux sauvetages possibles dans les prochaines heures.

 

Dimanche 11 Décembre, à mi-journée

Nous venons de terminer le 3ème sauvetage de la matinée, le 4ème depuis hier soir.

Encore 4 sauvetages en moins de 24h00.

Maintenant que nous sommes seuls sur zone, nous élargissons notre champ d’intervention. Ce matin vers 6H30, nous nous dirigions vers le sauvetage d'un bateau en bois avec plus de 300 personnes à bord. Nous avions déjà approché le bateau et avions commencé à distribuer des gilets de sauvetage, quand 30 minutes plus tard, à 7H00, nous avons dû secourir en même temps un bateau pneumatique.

Une double opération compliquée sous un puissant orage et une pluie battante.

Quatre heures plus tard, vers 10 h 30, la double opération était terminée.

Mais à 11h00, nous avons eu un nouvel appel pour secourir un nouveau canot pneumatique. Encore une fois tout s'est bien passé, et toutes les personnes voyageant sur cette embarcation sont désormais à bord.

A 13h00, ce 3ème sauvetage de la journée de dimanche était terminé.

Heureusement, pas de victimes.

Tout le monde est en sécurité à bord, soit plus de 660 personnes.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, une autre bonne nouvelle ravit tout l’équipage : la femme enceinte montée à bord hier soir a mis au monde ce midi un petit garçon, Favor, né à 13h50! Sa mère est nigériane, elle voyageait seule, le père de l'enfant étant mort au Nigeria, a-t-elle dit.

C’est la troisième naissance sur l’Aquarius depuis le début de la mission en février dernier.

Nous avons un large éventail de pays d’origine: Bangladesh, Nigéria, Syrie, Libye.

L’un des rescapés Bangladais témoigne: « Je vis en Libye depuis un an, mais cela devient impossible, à cause des combats, des gangsters, les gens armés qui tirent tous azimuts ... Je voulais échapper à la Libye et retourner au Bangladesh, mais rejoindre Tripoli pour prendre un vol était devenu trop dangereux, beaucoup plus dangereux que d'aller sur ce bateau en bois et d’essayer de passer par l’Europe ».

Ceci tendrait à confirmer que les gens ne traversent pas la mer uniquement pour venir en Europe mais d’abord pour échapper à la Libye en raison d’une situation très dégradée mettant leur vie en danger. La semaine dernière, nous avions eu déjà beaucoup de personnes originaires du Bangladesh, ainsi que des Libyens et des Syriens qui vivaient en Syrie depuis longtemps et qui fuient à nouveau. La Libye n'est donc pas un endroit sûr pour le moment.

Il est probable que nous quittions rapidement la zone pour ramener ces gens en Italie.

Crédits photos : Larin Schmid

Retour au journal de bord