menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 03/01/2020

[CARNETS DE SAUVETEURS] Jours 10 à 19

Guillaume, marin-sauveteur actuellement à bord de l'Ocean Viking, décrit la vie quotidienne sur le navire de sauvetage de SOS MEDITERRANEE depuis son départ de Marseille le 14 décembre 2019.


Jours 10 à 19  à bord de l'Ocean Viking

« Il y a eu Tarente le 23 décembre, pour débarquer les rescapés et se dégourdir les jambes. Il y a eu le festin de Noël et celui du nouvel an. José et Juan Paolo, les deux cuisiniers de l'équipage, ont dressé le banquet et on a fait comme chez René Goscinny avec les sangliers. Qu'importe le port, qu'importe la mer où nous étions, nous avons fait famille.

Les jours se sont dépliés dans le désordre des vagues si bien que je ne sais plus lesquels sont passés et lesquels viennent. Il y a eu un bateau en bois, vide de gens. Il y a eu un bateau des garde-côtes libyens qui faisait route vers la Libye, rempli de gens. Il y a eu des chalutiers. Qu'ont-ils péchés ?

La météo de ces jours, mauvaise, est une frontière supplémentaire pour ceux qui souhaitent fuir. L'hiver pousse le risque vers la fatalité. C'est pour ça que nous sommes là. Le navire Sea-Watch 3 (de l'ONG allemande Sea Watch) a pu reprendre la mer le 30 décembre dernier et patrouille aussi en ce moment dans cette gigantesque flaque qu'est la Méditerranée centrale. Du lever au coucher du soleil, nous poursuivons les quarts de veille à la passerelle. Le mien a lieu de 8h25 à 9h25 chaque matin. Je colle mes orbites sur les lentilles pour respirer dans les jumelles au rythme d'un paresseux. Les vagues se coiffent, unanimes, de crêtes blanches. Il y a des franges de soleil qui descendent entre les nuages pour se rafraîchir les pieds. Le radar du navire montre du rouge, du jaune ou du bleu selon l'épaisseur des averses. Au loin, à l'horizon, j'aperçois des vapeurs de naufrages. »

 

Au sujet de Guillaume

Guillaume est né en 1986 à Redon en Bretagne. Avant de devenir marin-sauveteur, Guillaume travaillait dans des centres de rééducation comme éducateur sportif auprès de personnes en situation de handicap moteur et de déficience intellectuelle. Cette expérience lui a permis de se rapprocher de personnes vulnérables, de mieux comprendre leur sensibilité et de tenter ainsi de mieux leur venir en aide. Ces deux dernières années, il a été marin-sauveteur et skipper. Il a aussi livré des voiliers à travers l'Atlantique et possède différentes expériences professionnelles dans le domaine de la pêche. Guillaume a décidé de rejoindre SOS MEDITERRANEE cette année et fait partie de l'équipe de recherche et de sauvetage à bord de l'Ocean Viking depuis novembre 2019.  

 

Crédits photo : Laurence Bondard / SOS MEDITERRANEE

Retour au journal de bord