menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage et des événements depuis l’Aquarius. Retrouvez ses chroniques en son, images et vidéos.

le 08/02/2019

[ILS NOUS SOUTIENNENT] L’histoire de “Transfuges” entre la pub et l’humanitaire

Ce matin-là, un mail comme il y en a tant d’autres atterrit au service communication. Un jeune homme, sensible à la détresse des naufragés en Méditerranée, nous offre ses services comme bénévole. Il travaille au sein d’une agence spécialisée dans la création visuelle, nous explique-t-il, et pourrait nous être utile pour faire des clips vidéo ou des travaux de graphisme.

 

L’ADN citoyen de SOS MEDITERRANEE

 

Une semaine plus tard, Romuald Sintes, directeur de l’Agence Transfuges, se présente à nos bureaux avec Théo Vincent, l’un des réalisateurs avec qui il travaille pour nous faire une proposition. Théo explique le concept qu’il a imaginé : dans un film aux accents oniriques, un marin sauveteur est assis dans sa cuisine, en train de peindre, puis de plier un morceau de papier. L’homme réalise en fait un bateau en origami qu’il va déposer sur la mer, où il rejoindra des centaines d’autres petits navires en papier. « Je voulais créer un film positif, qui rassemble autour de l’action de SOS MEDITERRANEE au travers du regard d’un marin. Donateurs, sauveteurs, bénévoles, journalistes, toi, moi…. On peut tous aider l’association à sauver des vies en mer. Chaque petit geste compte.

 

L’agence Transfuges a aussi imaginé une campagne interactive sur les réseaux sociaux en donnant des instructions détaillées et un modèle à imprimer pour créer son propre bateau en origami, symbole de la contribution de chaque citoyen à la mission de sauvetage en mer de l’association européenne.

 

L’équipe de SOS MEDITERRANEE est emballée : “Romuald et Théo ont parfaitement compris que notre ADN était d’abord citoyen !”.

 

Chaque geste compte…

 

De son côté, Romuald est épaté de la réaction des professionnels, co-producteurs et prestataires qu’il sollicite : “Lorsque je téléphonais, je sentais monter l’enthousiasme à l’idée de participer à l'action de SOS MEDITERRANEE. Tous ont spontanément offert d’abandonner leurs frais et salaires pour les deux jours de tournage et toute la post production!” se rappelle-t-il.

 

Dans le cadre de cette prestation pro-bono, l’entreprise bénéficie d’une déduction fiscale à hauteur de 60% des coûts engagés et du temps salarié dédié. Romuald s’étonne : « Je ne connaissais pas cette possibilité de déduction fiscale. J’ai envie de le faire savoir à toutes les petites entreprises afin de les encourager à soutenir une cause juste ».

 

En tout, une trentaine de personnes ont contribué à ce petit film et à la carte en origami. Ce film et la campagne à développer sur les réseaux autour de ce petit bateau en origami sont des outils de plus pour sensibiliser le public à la problématique des naufrages en Méditerranée. Encore une preuve que chacun, avec ses compétences, peut faire un geste et aider à sauver des vies aux côtés de SOS MEDITERRANEE.

 

 

Production Pro Bono :

L’ensemble de la campagne, print et vidéo a été offerte à SOS MEDITERRANEE.

Tous les professionnels investis ont participé bénévolement.

L’ensemble des prestataires a prêté son matériel gracieusement.

Qu’ils en soient tous remerciés!

 

Lien production :

Le film sur le site de Transfuges.
Les coproducteurs : La Planète Rouge, Dronecast.

Les crédits

 

CREDITS PHOTO : SOS MEDITERRANEE

Retour au journal de bord