menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 28/09/2016

Jours de pluie à Catane

Lundi soir à 19 heures, l’Aquarius a quitté le port de Catane. Nous venions d’effectuer un grand changement au sein de nos équipes. L’équipe de Recherche et Sauvetage de SOS MEDITERRANEE ainsi que Médecins Sans Frontières ont accueilli de nouveaux bénévoles. L’équipage du navire affiche également de nouvelles têtes.

Quant à l’Aquarius, il a lui aussi fait l’objet d’une sorte de lifting. Nous avons construit un nouvel abri sur le pont arrière : il s’agit d’une structure métallique solide qui sera recouverte d’une bâche renforcée. Cet espace sera plus efficace qu’auparavant pour protéger les rescapés à bord de l’Aquarius. Il était indispensable de l’installer en prévision de l’automne et de l’hiver ; en effet, le temps va changer, ce qui aura une influence sur les conditions à bord lors du retour au port des réfugiés.

Même nos canots de sauvetage ont été améliorés : le plus petit d’entre eux s’est vu doté d’un moteur neuf, que notre équipe a mis plusieurs heures ce week-end à régler et faire tourner.

Après de nombreux jours de soleil et de chaleur, nous avons enfin senti les premières gouttes de pluie depuis longtemps. Il pleuvait à Catane, probablement un avant-goût de ce à quoi nous devons nous attendre dans les semaines à venir en Méditerranée : davantage de vent, de nuages et de pluie.

« SOS MEDITERRANEE est une jeune organisation extrêmement efficace, témoigne le coordinateur de l’équipe Recherche et Sauvetage, Yohann Mucherie. Jour après jour, nous apprenons, et nous nous améliorons. Comme vous pouvez le constater, un nouvel abri se trouve maintenant sur le pont et ces dernières semaines, nous avons mis au point une protection contre le soleil. A présent, nous nous efforçons d’améliorer notre équipement individuel, et de nous procurer des vêtements de protection de type professionnel pour les mois qui viennent. »

L’Aquarius est l’un des seuls navires de sauvetage sur zone capables d’opérer également en automne et en hiver. Notre navire a vogué sur toutes les mers du monde autrefois, même sur l’océan Antarctique. Ce bon vieil Aquarius est prêt à poursuivre sa mission, même dans les pires conditions météorologiques.

Cela fait désormais 13 heures que nous avons repris la mer. Nous avons tous bien dormi et nous sommes préparés à entrer dès l’aube de mercredi dans la zone de sauvetage au nord de la Libye. Les nouveaux journalistes embarqués sont au taquet et apprennent à s’orienter sur ce vaisseau de 77 mètres de long. Une équipe de vidéastes doit tourner un documentaire de qualité destiné à être présenté dans divers festivals de cinéma. Elle a déjà couvert le sujet des réfugiés dans plus de 15 pays.

«  Nous sommes venus pour faire des enregistrements vidéo de longue durée. C’est une production haut de gamme, comparable à une production de film pour le cinéma », explique le cameraman chinois, Zhenwei Xie. Il a déjà fait quelques esquisses représentant le type d’images héroïques qu’il souhaite réaliser en vidéo.

« Nous avons déjà couvert de nombreux pays et parlé avec de nombreux réfugiés. Nous possédons des milliers de minutes d’enregistrement. Ce qui nous intéresse ici, c’est ce qui se passe en Méditerranée, et la manière dont SOS MEDITERRANEE et MSF travaillent ensemble. »

Ce premier matin en mer nous accueille avec celui qui nous manquait : le soleil. Un matin radieux avec juste quelques nuages et de petites vagues.

Les jours de pluie de Catane sont loin et l’Aquarius n’est plus qu’à 150 milles de notre zone de sauvetage au nord de la Libye.

Par René Schulthoff

Crédits photos : Fabian Mondl

Retour au journal de bord