menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 14/04/2017

SOS MEDITERRANEE au secours de plus de 500 personnes en mer, un mort au lendemain d’un naufrage tragique au large de la Libye

Plus de 500 naufragés, dont trois enfants en bas âge, ont été secourus ce vendredi par SOS MEDITERRANEE au cours de 5 opérations de sauvetage. Le corps sans vie d’un adolescent a été retrouvé sur l’un des canots. La tragédie continue en Méditerranée qui devient chaque jour un peu plus un cimetière, aux portes de l’Europe.

5 sauvetages en 7 heures d’opérations non-stop

1 corps sans vie retrouvé à bord d’un canot

Dès l’aube ce vendredi, la passerelle de l’Aquarius a repéré au radar une embarcation et immédiatement contacté le centre de coordination des secours en mer (MRCC) qui lui a ordonné de porter secours à ce premier canot en détresse.

Première opération de sauvetage d’une série ininterrompue au cours des sept heures qui ont suivi. Dans l’après-midi, les équipes de sauveteurs sont finalement remontés à bord de l’Aquarius après avoir porté secours à un total de 5 embarcations comprenant 514 personnes.

Le corps sans vie d’un adolescent a été retrouvé sur l’un de ces canots. Le décès a été déclaré par le médecin de MSF, partenaire médical de SOS MEDITERRANEE à bord de l’Aquarius. Les sauveteurs de SOS MEDITERRANEE ont pu constater que ces centaines de personnes, dépourvues de gilets de sauvetage et d’instruments de navigation, étaient entassées à bord de 5 canots – 4 pneumatiques et un canot en bois - en mauvais état.

Les 5 embarcations dérivaient dans les eaux internationales au large des côtes libyennes. Les bateaux de fortune étaient parties depuis des plages à l’ouest de Tripoli.

«Aujourd’hui, après une longue période de mauvais temps en mer, de nombreuses embarcations ont tenté la traversée de la Méditerranée. Dès l’aube, nous avons repéré plusieurs embarcations et en coordination avec le Centre de coordination des secours maritimes de Rome (MRCC), nous avons mené des opérations de secours complexes pendant 7 heures non-stop » raconte Nicola Stalla, coordinateur des secours à bord de l'Aquarius.

Particulièrement éprouvés, plus de 500 naufragés, dont 117 femmes et 3 enfants de moins de 5 ans, principalement originaires d’Afrique de l’Ouest (Nigeria, Gambie, Sénégal, Mali…) mais aussi d’Erythrée (40) ont tous été ramenés sains et saufs à bord et certains immédiatement assistés par le personnel médical de Médecins Sans Frontières pour des cas de brûlures dues au mélange d’eau de mer et de carburant dans les embarcations, de déshydratation et d’épuisement.

La plupart des rescapés racontent aux volontaires de SOS MEDITERRANEE avoir été détenus pendant des semaines, voire des mois en Libye dans des conditions inhumaines, avant d’être poussés en mer à bord de canots surchargés.

«Tout l’équipage s’associe à la douleur des familles »

La veille de ce vendredi dramatique, SOS MEDITERRANEE avait appris avec horreur le naufrage d’un canot pneumatique dans les eaux libyennes au cours duquel 97 personnes, dont des femmes et des enfants, ont péri, noyés. Selon les médias, seuls 23 survivants ont été retrouvés par les autorités libyennes et refoulés vers la Libye.

« Personne ne devrait mourir noyé en mer, encore moins des enfants innocents et des personnes vulnérables cherchant la protection humanitaire. Il est plus que jamais urgent de déployer les moyens nécessaires et conséquents pour pouvoir porter assistance à temps aux embarcations en difficulté et sauver plus de vies en Méditerranée » déclare Sophie Beau, vice-Présidente de SOS MEDITERRANEE. 

D’autres bateaux humanitaires étaient présents vendredi dans cette zone au large des côtes libyennes où se produisent la plupart des naufrages qui ont fait plus de 826 morts depuis le début de l’année, selon les chiffres du Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU.

Certaines de ces opérations de secours menées par l’Aquarius ont été menées en coopération avec les autres ONG présentes sur place, sous la coordination du Centre de Coordination des Secours en Mer de Rome (MRCC).

Depuis le début de l’année 2017 SOS MEDITERRANEE a effectué pas moins de 44 opérations de sauvetage et sauvé plus de 4.800 vies en mer.

Crédit photos : Patrick Bar / SOS MEDITERRANEE

Retour au journal de bord