menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 12/10/2016

SOS MEDITERRANEE reçoit le Prix du Citoyen européen 2016

SOS MEDITERRANEE reçoit, ce jeudi 13 octobre, le Prix du Citoyen européen 2016. Le Parlement européen décerne chaque année ce prix à des projets et des initiatives « qui facilitent la coopération transnationale ou qui promeuvent les valeurs communes au sein de l’Union européenne ».

SOS MEDITERRANEE a été fondée en 2015 par un groupe de citoyens européens pour porter secours à des personnes en détresse en Méditerranée, palliant ainsi l’absence de politique adaptée, au niveau européen. Financée à 98% par des dons privés, l’association est honorée de recevoir aujourd’hui une telle distinction. « En acceptant ce prix, nous espérons attirer l’attention sur les tragédies qui se déroulent chaque jour à nos frontières. Trop de gens meurent encore en Méditerranée chaque jour. » a déclaré le capitaine Klaus Vogel, co-fondateur de SOS MEDITERRANEE. Entre le 1er et le 2 octobre dernier, l’Aquarius, navire de SOS MEDITERRANEE, a effectué sa plus importante opération de sauvetage : 722 personnes entassées sur un bateau en bois ont été sauvées de la noyade par les équipes de SOS MEDITERRANEE.

Au total, plus de 7 000 personnes ont été accueillies à bord du navire de l'association depuis le début des opérations en février 2016. Malgré cela, depuis début 2016, plus de 3 600 personnes se sont noyées en Méditerranée.

A partir des témoignages recueillis à bord de l'Aquarius, SOS MEDITERRANEE estime qu'il est indispensable de témoigner de la situation que vivent les hommes et les femmes en Libye « La plupart d’entre eux ont fui la violence, la persécution et la torture dans leur pays d’origine ou en Libye, déchirée par la guerre. Ils préfèrent risquer leur vie en mer plutôt que de rester un jour de plus en Libye. Des milliers de ces migrants sont des mineurs non accompagnés, de moins de dix-huit ans, qui tentent la traversée de la Méditerranée sans parent ni tuteur. Ceci montre bien que l’aide humanitaire en Méditerranée est indispensable. » a ajouté Sophie Beau, co-fondatrice de SOS MEDITERRANEE.

Crédits photo : Fabian Mondl

Retour au journal de bord