menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage et des événements depuis l’Aquarius. Retrouvez ses chroniques en son, images et vidéos.

le 06/02/2019

[TÉMOIGNAGE] Sensibilisation scolaire : la parole aux jeunes !

« Je pense qu’on ne se rend pas compte dans les médias que les migrants sont des hommes, des femmes et des enfants, comme nous. La dimension humaine leur est enlevée pour finalement se ranger seulement derrière des chiffres. Ainsi nous sommes déconnectés de la réalité, ces problèmes nous paraissent éloignés. Cette intervention a donc été une réelle prise de conscience pour ma part. » Victor, élève en terminale économique et sociale.

 

En janvier, des bénévoles de SOS MEDITERRANEE se sont rendus au Lycée Jeanne d’Arc à Pontivy en Bretagne ainsi qu’au Lycée Aubanel à Avignon : 424 lycéens ont été sensibilisés dans ce dernier établissement. Cette intervention a été précédée ou suivie d’un travail en classe dans le cadre de l’enseignement moral et civique, et sera aussi utilisée comme ressource pour les cours de lettres, de philosophie, de sciences économiques et sociales et d’histoire-géographie. Au-delà de l’émotion suscitée par l’intervention, les élèves se sont montrés très intéressés par la vie des rescapés et les conditions à bord des embarcations qui servent à la traversée de la mer Méditerranée. Par la suite, les enseignants ont demandé aux lycéens ce qu’ils ont appris et ce qui les a le plus surpris. Entre curiosité et indignation pour certains, les réactions des lycéens n’en sont pas moins humaines et emplies de compassion. En voici quelques-unes…

 

Ouvrir les yeux sur la migration

« Cette intervention nous a ouvert les yeux sur la dure réalité de l'immigration. Les conséquences de la guerre et de la pauvreté contraignent des populations à fuir leur pays d'origine. Ce fût un moment émouvant et très enrichissant au contact des membres de SOS MEDITERRANEE qui nous a permis d'élargir nos horizons. » Marin, Kilian et Silvère.

« Je ne savais pas à quel point cette mer est meurtrière et que certains migrants viennent de pays riches (grâce à leur activité pétrolière). Ce qui m’a le plus surprise est la passivité et l’inactivité de l’Union européenne et des Etats. Mon regard sur les migrations a en effet changé. Je comprends mieux les raisons qui les poussent à migrer et je compatis face aux horreurs vécues durant la traversée (dans le désert, en Libye et en haute mer). » Elena, élève de première littéraire.

« J’ai appris les conditions difficiles par lesquelles passaient les migrants et surtout les conditions en Libye dont je n’étais absolument pas au courant. Ce qui m’a le plus surpris c’est de voir à quel point, malgré toutes les horreurs qu’elles ont vécues, ces personnes gardent toujours espoir qu’elles vont trouver leur bonheur en Europe et la phrase : ‘quelle que soit la durée de la nuit, le jour va se lever’. Elles ont un comportement exemplaire au lieu de se plaindre (…) Merci d’avoir pris le temps de nous expliquer ces choses. J’ai vraiment apprécié ce moment. » Yaren, terminale scientifique.

 

Rendre la migration concrète

L’éveil des consciences des jeunes par la sensibilisation en milieu scolaire fait partie intégrante de la mission de témoignage de SOS MEDITERRANEE. Intégrée aux programmes pédagogiques, elle s'adresse notamment aux élèves de l'enseignement secondaire des établissements publics et privés. La sensibilisation scolaire rend concrète l'information sur les migrations, en s'appuyant sur l'expérience de sauvetage de SOS MEDITERRANEE, sa connaissance des conditions de traversée de la Méditerranée et sur les témoignages des rescapés. Tantôt surpris, tantôt atterrés, tantôt révoltés, les retours des jeunes sensibilisés sont éloquents.

 

23 216 élèves sensibilisés : une coopération entre enseignants et bénévoles

A la demande des enseignants, depuis décembre 2015, les bénévoles de SOS MEDITERRANEE se relaient dans les classes afin de répondre à un projet pédagogique fondé sur deux objectifs : transmettre des valeurs morales et donner un contenu concret aux trajets migratoires, tout en illustrant les risques de la traversée de la Méditerranée.

Au cours de séances d’une heure, parfois deux, les bénévoles informent les élèves sur la tragédie des naufrages, le devoir de porter assistance en mer, la nécessaire mobilisation des citoyens pour faire exister les navires humanitaires, le déroulement et l’efficacité des opérations de sauvetage.

Ils sont aujourd’hui une quarantaine, dont des marins-sauveteurs et parfois des rescapés, répartis dans huit régions en France et préalablement formés à ce mode d’intervention, à se relayer dans les collèges, lycées, parfois dans les universités et dans les écoles primaires depuis avril 2018.

Au total, 23 216 élèves ont été sensibilisés depuis 2015. 

 

Nos antennes bénévoles sont présentes en Ile-de-France, en Bretagne, en Pays de Loire, en Auvergne-Rhône-Alpes, en Occitanie, en Nouvelle-Aquitaine, en Provence-Alpes-Côte-d'Azur et en Normandie. Si vous souhaitez nous inviter dans un établissement scolaire ou universitaire dans ces régions, vous pouvez nous écrire à contact@sosmediterranee.org

 

CREDITS PHOTO : NOUVELLE REPUBLIQUE

Retour au journal de bord