menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Aquarius
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 23/08/2016

« Une bonne journée »

Till est l'un des nouveaux membres de l’équipe de sauvetage de SOS MEDITERRANEE sur l’Aquarius. Il savait que ce dimanche allait probablement commencer très tôt par une opération de sauvetage, mais ce qui s’est produit était inattendu pour tout le monde.

« J'ai entendu l'appel à l’aide aux alentours de 08h30, alors que j’étais de garde près de la passerelle avec les jumelles, à la recherche de bateaux en détresse. L'appel radio est venu du navire Astral. Ils étaient déjà au milieu d'une opération de sauvetage au large des côtes libyennes ».

Yohann, le coordinateur de l’équipe SAR de SOS MEDITERRANEE (Search and Rescue / Recherche et sauvetage) et Ferry, le coordinateur de Médecins Sans Frontières évaluent la situation. Il y a plusieurs bateaux en détresse en même temps dans les eaux internationales au nord de Sabratah, dans la zone Ouest en face de la Libye.

L’Aquarius a besoin de moins de 45 minutes pour atteindre la zone. D’après les dernières informations, un bateau en bois où s’entassent un grand nombre de personnes a besoin d’aide de toute urgence – le nombre exact de migrants à bord n’est pas encore connu, mais ce pourrait être quatre cents.

Alors que l'Astral porte assistance à un bateau pneumatique avec plus de cent personnes, SOS MEDITERRANEE se concentre sur le bateau en bois. Lorsque nos deux canots de sauvetage arrivent à proximité, nous comprenons qu'il y a une centaine de personnes entassées dans la cale, sans lumière et avec très peu d'air - et l'eau commence à monter dans le bateau. Il faut agir rapidement.

Sur le pont de l’Aquarius, notre partenaire Médecins sans Frontières se prépare à un plan d’urgence en cas d’afflux de victimes. Nous espérons que cela ne se produira pas, mais nous devons tous être prêts pour les pires scénarios.

Pendant des heures, les canots de sauvetage de SOS MEDITERRANEE transfèrent des femmes, des enfants et des hommes du bateau en bois vers l'Aquarius.

« À un moment donné, mes gestes devenaient automatiques », se remémore Till. Son poste est de transférer les personnes secourues du canot de sauvetage à l’Aquarius.

« Les canots de sauvetage arrivaient, se succédaient. Nous aidions les femmes et les hommes à monter sur l’Aquarius. Parfois, je recevais un petit bébé dans mes bras, puis j’aidais à nouveau une femme. C’était difficile. »

L'ONG Pro Activa Open Arms, qui mène des opérations de sauvetage avec le voilier Astral, vient en aide à SOS MEDITERRANEE - une bonne coopération. L'opération de sauvetage dure presque toute la journée. Plus de 400 personnes seront secourues du bateau en bois, plus de 100 depuis le bateau pneumatique. Toutes trouvent refuge sur l’Aquarius. Finalement, nous avons sauvé la vie de 551 êtres humains - sauvés de la mer Méditerranée face aux côtes libyennes. Les deux embarcations n’auraient eu aucune chance d'atteindre la terre ferme.

Près de 40% des personnes secourues sont âgées de moins de 18 ans, ce sont des adolescents et des enfants. La plupart d'entre eux voyagent seuls depuis des semaines ou des mois. Nous avons plusieurs bébés à bord, et 7 femmes enceintes. Tous sont sains et saufs maintenant, ils reçoivent des soins médicaux, de l'eau et de la nourriture. Nous avons des toilettes et des douches pour eux.

« Je me suis senti si heureux, quand j'ai entendu les bébés qui pleuraient à bord, les enfants jouant avec les ours en peluche que nous leur avons donnés. Les femmes ont commencé à chanter sur le pont et le soleil s’est couché. Ce fut une bonne journée ! », explique Till, nouvelle jeune recrue allemande de l'équipe de sauvetage de SOS MEDITERRANEE à bord de l’Aquarius.

Par René Schulthoff

Traduction : Sophie Beau

Crédits photo : Isabelle Serro

Retour au journal de bord