menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 21/04/2020

[ILS NOUS SOUTIENNENT] Brusk, street-artist

« Que l’art sauve des vies, je trouve ça phénoménal »

 

« Bonjour, je m’appelle Brusk, c’est mon nom d’artiste », il rectifie « street-artiste ». Cédric alias Brusk « fait des tags, des graffs dans la rue et sur d’autres supports » depuis une trentaine d’années. Membre du comité de soutien de l'association depuis 2017, il a visité notre navire, l’Ocean Viking, lors d'une escale technique à Marseille.

 

En compagnie notamment de l'actrice Anna Mouglalis et de l'ex-footballer Lilian Thuram, Brusk a eu l'opportunité de visiter l'Ocean Viking il y a quelques semaines. Il partage son impression : « C’est toute une fierté d'être là, sachant que ça fait trois/quatre ans que j’essaie de faire ce que je peux pour apporter quelque chose à SOS MEDITERRANEE. Être aujourd’hui sur le bateau, le découvrir, vraiment comprendre le processus de sauvetage et mettre des images sur tous ces mots et ces émotions depuis des années, c’est hyper fort. »

 

Un engagement de longue date

Cet artiste lyonnais de renommée mondiale soutient SOS MEDITERRANEE depuis plusieurs années. C'est son entourage proche qui l'a mené à s'engager. En premier lieu l'artiste Ema XP : « elle m'a ouvert les yeux ». Également très touché par le témoignage d'une amie qui a rejoint l'Europe depuis l'Erythrée au prix d'un pénible et laborieux voyage de deux ans et demi. De là, est née son envie d’informer et de sensibiliser à son tour. Il revient sur l'une de ses premières actions pour l'association : 

« J’ai fait une expo il y a 3 ans chez mon galeriste dont une partie était vraiment sur les réfugiés et j’ai reversé une partie des fonds à SOS MEDITERRANNE et depuis on se suit. Que l’art sauve des vies, je trouve ça phénoménal. »

En 2017, cette exposition intitulée “IN MEMORIAM”, présentée à la Galerie Laurent Strouk à Paris, est dédiée à celles et ceux qui ont péri en mer en tentant leur chance dans des embarcations de fortune, pour fuir la guerre, la violence et la misère. La critique d’art, Alexandra Marini, à propos de cette exposition : « la série consacrée aux réfugiés entame une réflexion sur la manière de sensibiliser au sort souvent injuste réservé à ces populations en Europe. L’artiste s’attache à démontrer que l’art peut modifier notre regard, jouer un rôle politique, et déclencher une dynamique collective de la société, loin de tout a priori. »

 

En 2018, Brusk répond présent à l’Appel du 8 juin de SOS MEDITERRANEE au Mucem à Marseille en acceptant le défi de réaliser une œuvre hautement symbolique, en direct sur la place d’armes du Fort Saint-Jean. 

Performance de BRUSK lors de l’Appel du 8 juin 2018 au Mucem à Marseille.  

 

Par ces différents événements et initiatives personnelles, il met son « amour du dessin » au profit de la solidarité et persiste ainsi à « laisser une trace » à travers son engagement.

Plus récemment, en février dernier, il a participé au premier anniversaire de l’antenne bénévole lyonnaise de SOS MEDITERRANEE où il a présenté une gigantesque fresque murale en hommage aux opérations de sauvetage. Une série numérotée de 100 sérigraphies issues de cette œuvre, réalisées par Ema XP et signées par Brusk, a été vendue au profit de l’association en à peine quelques jours. Une nouvelle série sera disponible dès que les conditions le permettront, suite au confinement.

Fresque murale de Brusk réalisée en février 2020 aux Halles du Faubourg à Lyon.

 

Le 29 septembre 2020, Brusk participera également au Gala de charité Rescue au profit de SOS MEDITERRANEE organisé à Bordeaux autour d'un dîner gastronomique et d’une vente où l’oeuvre “Totem Morta” créée le 8 juin 2018 au Mucem sera mise aux enchères.   

 

Dépeindre la réalité par l’art

À travers son travail d’artiste, Brusk fait passer des messages et, dans son engagement auprès de SOS MEDITERRANEE, il montre qu’il est possible de sensibiliser, de soutenir et d’éveiller les consciences sur la situation en mer Méditerranée : 

« Aujourd’hui, j’estime qu’en France, on a cette chance d’être libre et d’avoir la liberté d’expression. Et je pense qu’on a presque un devoir, pas de dénoncer mais de montrer la réalité et d’ouvrir les yeux aux gens. Il faut les pousser à aller s’informer pour voir ce qu’il se passe autour d’eux, parce que ça se passe en bas de chez nous. »  

Au-delà de leur qualité esthétique, c’est un rôle politique et citoyen que jouent les œuvres de Brusk. Et c’est bien le message que souhaite faire passer l’artiste : grâce au street-art, il suffit parfois juste de lever la tête, de contempler pour s'engager. Alors au détour d’une rue, peut-être croiserez-vous l’une de ses magnifiques œuvres pleines de sens. 

 

Pour découvrir l’oeuvre de Brusk : https://www.instagram.com/bruskdmv/  

Crédits :

Photo / Vidéo : Anthony Jean, Mathieu et Stéphane / SOS MEDITERRANEE

Fabien Didelot 

Montage vidéo : Isabelle Vali / SOS MEDITERRANEE

Musique : Titre:  Translate / Auteur: Artner

Source: http://www.myspace.com/mrdanielartner

Licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/hu/deed.fr

 

Retour au journal de bord