menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 14/09/2020

[À TERRE] Indignation plurielle : libérez l'Ocean Viking

Des milliers de personnes indignées – des milieux intellectuel, maritime, sportif, culturel, associatif ou encore des collectivités territoriales - se lèvent une fois de plus à nos côtés. L’objectif : obtenir la libération de l’Ocean Viking, indument retenu par les autorités italiennes depuis le 22 juillet alors que les besoins sont immenses en Méditerranée centrale, où des familles entières continuent de tenter coûte que coûte la traversée sur des embarcations de fortune. Par des prises de parole impactantes, le relais de la pétition Libérez l’Ocean Viking, l’organisation de « die-in » sur les plages et les places d’Europe et une multitude d’autres initiatives en soutien à SOS MEDITERRANEE, la société civile s’indigne dans toute sa pluralité, avec à sa proue les infatigables bénévoles de l’association. Et ça continue !

Tribunes
« La solidarité ne se divise pas : c’est ainsi que le nouveau monde survivra » .

Bertrand Badie

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde (en partie réservée aux abonnés), Bertrand Badie, professeur à Science Po Paris et membre du comité de soutien de SOS MEDITERRANEE, appelle à une prise de conscience sur les agissements des Etats européens face à la crise humanitaire en Méditerranée : « à l’initiative du gouvernement italien, nous avons pactisé avec le gouvernement libyen pour les contraindre à faire demi-tour, à retourner dans un pays présentement soumis aux lois de l’enfer » gronde-t-il.

Fin août, ce sont les maires de Montpellier et de Palerme qui scandaient « Libérez l’Ocean Viking et les autres navires humanitaires » dans une tribune publiée dans Libération. « Alors que les sauveteurs sont empêchés de mener leur mission vitale de sauvetage, de nouveaux naufrages, de nouveaux morts sont à prévoir aux portes de l’Europe. Est-ce là le prix à payer pour l’irresponsabilité et la défaillance des Etats européens ? En tant que maires, citoyens méditerranéens et européens, nous le refusons et dénonçons ces politiques délétères ! »  Et d’en appeler à leur tour à la signature de la pétition de SOS MEDITERRANEE pour libérer son navire.

D’autres élus de collectivités territoriales, comme à Paris, à Frontignan ou à Concarneau par exemple, n’hésitent pas à soutenir la cause par leur présence lors des « die-in » organisés par les bénévoles de SOS MEDITERRANEE, voire à s’étendre sur la plage munis d’un gilet de sauvetage à leurs côtés. Des skippers professionnels comme Roland Jourdain sont également présents aux côtés des bénévoles.

113 000 signataires pour la pétition pour libérer l’Ocean Viking : en êtes-vous ?

La pétition pour contraindre les autorités italiennes à relâcher l’Ocean Viking et les autres navires d’ONG lancée en août dernier compte déjà plus de 113 000 signataires. SOS MEDITERRANEE compte bien démultiplier ce nombre grâce au relais des citoyens, comme vous, et aussi d’autres acteurs de la société civile comme les organisations de solidarité - Amnesty International, la Ligue des droits de l’Homme, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD), la Cimade ou encore la Fondation Danielle Mitterrand qui ont déjà montré l’exemple (pour ne nommer que ceux-là) ; les médias les plus divers, de Konbini News à Marie-claire ; et même des entreprises comme le géant de la glace Ben & Jerry…  La culture n’est pas en reste : le réalisateur Robert Guédiguian a repris la cause à son compte, quand l’actrice Anna Mouglalis haranguait la foule lors du festival Oh les beaux jours !, l’invitant à signer la pétition. 

Tous sauveteurs : la campagne de mobilisation continue malgré la Covid

Quant aux bénévoles de SOS MEDITERRANEE, ils poursuivent inlassablement l’organisation d’événements de sensibilisation ou de collecte de fonds dans le cadre de la campagne de mobilisation citoyenne « Tous Sauveteurs », qui culminera le 26 septembre à la Criée - Théâtre National de Marseille avec un événement-phare pour souligner les cinq ans de l’association, suivi d'une conférence en ligne (précisions à venir) en présence des fondateurs et directions du réseau européen. Si certains événements sont reportés en raison de la pandémie, plusieurs moments forts sont prévus : de la Normandie à la côte d’Azur, commémoration en mer, vente d'objets au profit de l'association, pièce de théâtre, expositions de photos ou conférences en ligne se poursuivent.

Le 3 octobre prochain, jour-anniversaire du tristement célèbre naufrage de Lampedusa, le film “Numéro 387 – Disparu en Méditerranée”? (voir la bande annonce sur ARTE) de la réalisatrice Madeleine Leroyer sera diffusé dans plus de 27 villes en France, en Italie, en Allemagne et en Suisse de manière simultanée. Les projections seront suivies d’une discussion avec des représentants de SOS MEDITERRANEE. Le film revient sur le naufrage survenu le 18 avril 2015 qui a fait plus de 1000 victimes et suit le parcours des personnes qui se battent pour retracer l’identité des disparus. 

 

Voir la programmation complète de tous les événements à venir sur le site toussauveteurs.org

 

Photo de couverture : Virginie de Galzain / SOS MEDITERRANEE
Photo d'illustration : Charles / SOS MEDITERRANEE

Retour au journal de bord