menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 16/12/2019

[COMMUNIQUÉ] Pour sauver des vies en mer, l’Ocean Viking a besoin de tous les citoyens

Samedi 14 décembre, l’Ocean Viking a quitté le port de Marseille pour entamer sa cinquième mission de sauvetage en mer Méditerranée centrale. Alors que chaque jour d’opérations en mer coûte 14 000 euros avec ce nouveau navire qui a succédé à l’Aquarius, SOS MEDITERRANEE lance un appel à dons à tous les citoyens européens.
 

Ces dernières semaines, les conflits se sont intensifiés en Libye. Les personnes qui tentent de fuir cet enfer prennent la route de la Méditerranée centrale, qui est pourtant la plus meurtrière au monde. En 2019, au moins 743 personnes y ont péri noyées, et plus de 15 000 y sont décédées depuis cinq ans.
Actuellement, l’Ocean Viking est un des seuls navires humanitaires de sauvetage présent sur cette zone pour venir secourir les femmes, les enfants et les hommes qui risquent d’y perdre la vie.

« Nous en appelons à tous les citoyens européens », lance Sophie Beau, directrice générale de SOS MEDITERRANEE France. « Chaque jour en mer avec l’Ocean Viking coûte 14 000 euros. C’est grâce à la mobilisation exceptionnelle des citoyens que les équipes de SOS MEDITERRANEE ont pu affréter l’Aquarius, puis retourner en mer en août dernier avec l’Ocean Viking. Nous appelons tous les citoyens européens à faire un don pour nous permettre de continuer notre mission en 2020 et au-delà, tant que des personnes risqueront de se noyer en Méditerranée ».

En seulement quatre mois, l’Ocean Viking a déjà secouru plus de 1200 personnes. Depuis 2016, SOS MEDITERRANEE a porté secours à 30 734 femmes, hommes et enfants en détresse.


Voir la vidéo « Ils sont en danger de mort… et nous on va les secourir, c’est tout ! »

Télécharger les visuels de la campagne.

Retour au journal de bord