menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 22/11/2021

[DERRIÈRE L’OBJECTIF] « Savoir s’adapter est crucial » Flavio Gasperini, photographe à bord de l’Ocean Viking

Derrière l’objectif donne la parole à Flavio Gasperini, photographe pour SOS MEDITERRANEE depuis juin 2020. À bord de l’Ocean Viking, il a documenté douze sauvetages au cours desquels 1127 personnes ont été secourues. Ses photos et ses vidéos permettent de mettre en lumière la situation en Méditerranée centrale depuis notre navire.


Photo ci-dessus : cliché pris depuis un canot de sauvetage (RHIB) montrant la distribution des gilets de sauvetage par les équipes.
 

J'ai travaillé dans des contextes où je prenais des photos et des vidéos depuis un canot de sauvetage (RHIB), principalement dans les domaines de la conservation maritime et de la lutte contre la pêche illégale, avec l'organisation Sea Shepherd. La compétence la plus importante pour prendre des photos et des vidéos dans un tel contexte, sur un canot rapide, est la capacité d'adaptation. Il en va de même pour les opérations de recherche et de sauvetage. Si vous savez vous adapter, vous pouvez prendre de bonnes photos et vidéos partout. Dans mon travail précédent, j’ai été confronté à de nombreux scénarios différents et imprévisibles. En Méditerranée centrale, nous devons faire face à cette incertitude tous les jours. Chaque sauvetage est différent ; il faut être prêt à évaluer la situation et à s'y adapter afin d’en rendre compte au mieux.

Photo ci-dessus : Yaya, petit rescapé dans les bras de Justine, membre de l'équipe de sauvetage à bord, retrouve le sourire quelques heures après avoir été secouru. 


Une fois les personnes rescapées à bord, les difficultés dépendent du type de photos à prendre. Les portraits ne sont pas plus difficiles à réaliser sur un navire qu'ailleurs. Je suis le rythme du navire et des opérations. Tout dépend des situations qui se présentent, il s'agit donc de documenter ce que les gens font et comment ils interagissent ; que ce soit des gens qui jouent aux cartes, des moments de repos ou des jeux d'enfants...


Flavio Gasperini, photographe à bord, fait partie de l'équipe de sauvetage à part entière. Parfois, il doit poser l'appareil pour participer aux opérations. Ici, un « auto-portrait ».

 

Lire aussi : [DERRIÈRE L'OBJECTIF] avec Flavio Gasperini 

Retour au journal de bord