menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 13/09/2021

[À TERRE] Alors que les demandes d'intervention en sensibilisation scolaire augmentent, SOS MEDITERRANEE recrute de nouveaux bénévoles

Depuis 2015, près de 50 000 élèves ont assisté à une séance de sensibilisation scolaire sur la thématique des migrations et du sauvetage en Méditerranée. Mais la petite cinquantaine de bénévoles qui sillonne les établissements scolaires français peine à répondre à la demande qui reprend en cette rentrée 2021, après deux années scolaires compliquées. Elle lance donc un appel à recrutement de nouveaux bénévoles disponibles en semaine pour une « mission passionnante et essentielle ».

Dessin : l.une
 

« C’est une mission passionnante et essentielle, que l’on porte surtout au collège et au lycée, mais aussi au primaire et dans le cycle supérieur, sans oublier une forte demande d’Unis-Cité pour les jeunes volontaires en service civique » rappelle Claudine, bénévole référente à la sensibilisation scolaire à Marseille. « En plus des événements qui repartent en force, les demandes d’interventions scolaires arrivent en nombre depuis la rentrée ! Et on voudrait pouvoir répondre à toutes car c’est vraiment un plaisir d’être au contact de ces jeunes…»  Mais voilà, dans les 19 antennes de bénévoles, de la Bretagne à Strasbourg, de Lille à Grenoble, en passant par Toulouse ou Saint-Etienne, on cherche des bénévoles motivé.e.s pour nous prêter main forte ! Ces bénévoles recevront une formation complète visant à les préparer à cette intervention d’une heure qui « s’appuie sur un livret pédagogique et différents outils adaptés selon les âges ». Les bénévoles, qui interviennent en binôme (avec toujours une personne expérimentée), sont libres de choisir les outils les plus adaptés aux groupes rencontrés. Seule exigence : être libre en semaine pendant les horaires scolaires…

Pour devenir bénévole à la sensibilisation scolaire ou pour en savoir plus, contactez l'antenne de bénévoles la plus près de chez vous.
 

« Ce sont des migrants, mais avant tout des êtres humains en danger de mort ! » 

Lucille, 4e


Les bénévoles à la sensibilisation scolaire sont unanimes sur un point : on reçoit plus qu'on ne donne lors de ces séances. Ainsi, les élèves réagissent souvent avec une grande sensibilité face aux naufrages en Méditerranée. Plusieurs vont s’exprimer directement en classe par moult commentaires et questions, d’autres vont mûrir ces histoires de personnes rescapées et laisser émerger leur réflexion et leurs émotions par le biais d’un dessin ou d’un texte.


« J’ai adoré cette rencontre au collège Saint-Exupéry de Perpignan, avec les bénévoles de SOS Méditerranée. Elle m’a apporté beaucoup et m’a ouvert un peu plus les yeux sur le monde. J’ai découvert les difficultés de ces hommes et femmes qui fuient leur pays. »

Clara 

----

 

 

« Votre intervention a été vraiment très impactante pour moi. J'ai fait quelques illustrations que je vous envoie. Si je peux me rendre utile pour quoi que ce soit, je suis à votre disposition.  Si vous avez besoins d'illustrations sur demande et que mes dessins vous plaisent, je serais ravie de pouvoir amener ma petite goutte de colibri. Je voudrais soigner le monde à coups de crayons, redonner des couleurs au vivant ! »

Flora, volontaire du service civique, sensibilisée dans le cadre d'un partenariat avec Unis-Cités.  .

----

« Je trouve que les migrants n’ont pas de chance et ne vivent pas dans les mêmes conditions que nous. C’est pour cela que je pense avoir énormément de chance de vivre comme cela. Je me plains de petites choses alors que les migrants ont de grands problèmes, je les soutiens. »

Carla 

----

« Je fais ce dessin pour alarmer, faire réagir. J’ai choisi le thème de la frontière et le pays d’accueil. »

Ambre 

----

« J’ai fait ce dessin pour peut-être sensibiliser les gens qui verront ce dessin sur la migration de ces embarquements dangereux et attristants. »

Mélanie

----

Marius

----

« Je veux montrer que on a continué à vivre normalement alors qu’il y a eu la mort d’un jeune garçon qui voulait fuir son pays. »

Oriane

Retour au journal de bord