menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 01/04/2021

[PAROLE CITOYENNE] Astrée, jeune poète engagée

Dessin : l.une

« Comment tolérer que cette mer enchantée avale tous ces enfants, et pour l’éternité ? »

Une question lancinante que pose Astrée, élève de troisième à Bordeaux, dans un poème qu’elle a rédigé après le passage de bénévoles en sensibilisation scolaire dans sa classe. Son enseignante avait donné pour consigne d’écrire sur le thème de l’engagement. Bouleversée quelques années plus tôt par une couverture de Télérama qui portait sur la question des naufrages en mer intitulée « Le cri », la jeune fille a voulu rendre hommage à ces « frères » qui ont perdu la vie en Méditerranée.

 

Comment 

Comment cela est-ce arrivé ?

Voir tant de frères périr noyés

Dans cette grande Méditerranée ?

 

Comment 

Comment peut-on les refuser

Leur exiger de s’en retourner

Après leur si longue odyssée ?

 

Quand 

Quand cela s’arrêtera-t-il

Tout ce massacre inutile

Ces enfants si fragiles ?

 

Eux, les yeux remplis d’espoirs

Rêvant tant d’apercevoir

Comme, enfin, une victoire 

 

Un rivage d’Italie,

Plein de promesses et d’envies

Tout l’espoir d’une nouvelle vie.

 

Mais, là, là, dans les flots

Sur de bien frêles canots

Cinquante, cent sur un bateau

Ils se perdent au fond de l’eau,

 

Engloutis par la mer

Sous un soleil amer

Noyant le rêve d’une nouvelle terre.

 

Comment

Comment tolérer 

Que cette mer enchantée

Avale tous ces enfants, et pour l’éternité ?

 

Comment 

Comment pouvons-nous accepter

Qu’au lieu de joie, de chants, de liberté

Ils ne trouvent que la mort et périssent noyés

Dans ces flots comme linceul pour tous ces condamnés ?

 

Qui pour les regarder ? Qui même pour y penser ?

Qui pour leur tendre la main et venir les aider ?

Qui pour porter secours aux canots surchargés

Ballottant plein d’espoir sur la Méditerranée ?

 

Quand

Quand cela va-t-il s’arrêter

Tout ces frères noyés

Tout ces cris étouffés ? 

 

Avec toutes mes pensées pour votre combat,

Astrée

Retour au journal de bord