menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 16/07/2021

[PUBLICATION] Rapport d'activité 2020

Des sauvetages particulièrement difficiles de janvier à la pandémie de Covid-19, de l’internalisation des équipes médicales après le départ de MSF en avril à la détention du navire en juillet par les autorités italiennes, sans oublier la mobilisation citoyenne pour libérer l’Ocean Viking et soutenir ses opérations qui reprendront en décembre, revivez toute l’année 2020 en chiffres, en images et en témoignages dans le Rapport d’activité 2020.

 

L’ÉDITO DU PRÉSIDENT
CINQ ANS : GARDER LE CAP MALGRÉ LES ÉCUEILS

L’année 2020 aura été une fois de plus marquée par de nombreux bouleversements : pandémie, fin du partenariat avec Médecins sans frontières (MSF) et internalisation de l’équipe médicale, blocage de notre navire-ambulance l’Ocean Viking pendant cinq mois par les autorités italiennes.

Face à la pandémie de Covid-19 et à la désorganisation totale du monde maritime, à la fermeture des ports et des frontières, l’Ocean Viking a subi un arrêt forcé de près de trois mois de ses opérations.

Nos équipes à terre et à bord se sont mobilisées et ont démontré une grande compétence afin de reprendre notre mission dès le mois de juin en respectant des protocoles sanitaires stricts, assurant autant que possible la protection des personnes rescapées, de nos équipes à bord, ainsi que de l’équipage.

En 2020, l’association a également commémoré les cinq ans de sa création. Cinq ans de combat citoyen, cinq ans de solidarité, cinq ans de mobilisation avec cet objectif permanent – sauver des vies, protéger les personnes secourues et témoigner. Quelle résilience, que de chemin parcouru depuis la création de l’association. C’est lorsque l’on fait face à des difficultés majeures que l’on voit des personnes se lever et se mobiliser avec courage et dévouement. La grande chaîne solidaire de SOS MEDITERRANEE n’a pas été brisée, elle s’est renforcée.

On ne peut pas, malheureusement, en dire autant de l’Europe qui, depuis 2015, ne fait pas preuve de courage face au drame qui se déroule toujours à notre porte. Le silence des États européens est de plus en plus violent, violence de l’indifférence, violence du regard qui se détourne commodément.

Les témoignages des personnes secourues par nos équipes, qui ont fui la Libye, nous mettent en face de la terrible inhumanité qui y règne. Dans ce contexte, les États européens ne semblent pas remettre en question les raisons de ce drame. Tout se passe comme s’il fallait toujours justifier de construire plus de murs et mettre en place tous les obstacles possibles pour empêcher les ONG de répondre aux appels de détresse et de témoigner haut et fort de la situation. Et si la solution passait par plus de solidarité européenne, par la prise de décisions où l’humain et le bon sens seraient au centre des mesures prises pour soulager les souffrances de l’autre côté de la Méditerranée ?

L’expérience de ces dernières années démontre aussi la nécessité de remettre en place une flotte européenne de sauvetage en Méditerranée centrale. Durant l’année 2020, officiellement, 1417 personnes, femmes, enfants, hommes, ont perdu la vie en Méditerranée, sans compter les naufrages invisibles. Chaque année, ce décompte macabre se rajoute à celui des précédentes, milliers de visages oubliés à nos portes.

Une fois encore l’Europe des citoyennes et des citoyens est là pour affirmer haut et fort que les valeurs de solidarité, aux fondements mêmes de l’Union européenne, doivent rester notre cap commun.

Face à cette situation et malgré tout, notre bateau-ambulance l’Ocean Viking est une arche d’humanité. Merci à toutes les équipes à terre et en mer et à toutes celles et tous ceux qui nous soutiennent. Nous serons toujours engagés pour cette mission qui nous unit : sauver des vies et les protéger.

 

François Thomas
Président de SOS MEDITERRANEE France

Retour au journal de bord