menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 29/12/2020

2020 en mer et à terre

Les conséquences de l’arrêt forcé des opérations de sauvetage en mer, dû à la pandémie mondiale de COVID-19 d'abord, puis aux nouvelles mesures administratives bloquant les navires humanitaires, ont été fatales pour les personnes en détresse en Méditerranée centrale. Le 23 décembre dernier, l’Organisation Internationale des Migrations recensait plus de 3 000 décès sur les routes migratoires du monde en 2020, dont 739 pour la seule Méditerranée centrale, qui reste la route migratoire la plus meurtrière au monde.

Dans ce contexte international obscur, les équipes de SOS MEDITERRANEE ont pu porter secours à 903 personnes en détresse, lors de 13 opérations de sauvetage, jusqu’à la mise en détention de l’Ocean Viking le 22 juillet. Après cinq mois de discussions avec les partenaires concernés et de coûteux efforts pour satisfaire aux nouvelles exigences de sécurité établies par les autorités italiennes, SOS MEDITERRANEE est soulagée de pouvoir retourner en mer et reprendre ses opérations de recherche et sauvetage en 2021.

« Il y a une inconditionnalité absolue à sauver l’autre »

rappelait Macha Makeïeff, directrice de la Criée Théâtre national de Marseille lors de la journée de solidarité organisée pour les cinq ans de l’association. Car 2020 c’est aussi les cinq ans de la création de SOS MEDITERRANEE. Cinq années de combat face à la détérioration du contexte dans lequel nous intervenons. Mais en parallèle, ce sont des milliers de citoyennes et citoyens engagés à nos côtés qui nous permettent de continuer notre mission vitale.

 

JANVIER

Face à un véritable trou noir en Méditerranée centrale, dû à l’absence totale de relais de coordination dans cette zone, les navires humanitaires se débattent pour détecter des situations de détresse. En moins de 72h, l’Ocean Viking a porté secours à 407 personnes, dont 12 femmes enceintes et 153 mineurs, de nuit, dans des conditions extrêmes.

Le 24 janvier, le 20H de France 2 diffuse un reportage réalisé à bord de l'Ocean Viking.

 

FÉVRIER

Tandis que l'Union européenne s'accorde pour éviter les embarcations en détresse, l'Ocean Viking porte secours à 274 personnes au large de la Libye.

 

À Marseille, des bénévoles de France, de Suisse et d’Allemagne viennent visiter l’Ocean Viking, ainsi que plusieurs membres du comité de soutien dont Lilian Thuram, Anna Mouglalis ou Brusk

À Lyon, l’antenne bénévole célèbre un an de mobilisation lors d’un événement aux Halles du Faubourg qui réunit 400 personnes.

 

MARS

Le 20 mars, après 28 opérations de sauvetage et 2 095 personnes secourues, l’Ocean Viking rentre au port de Marseille et doit stopper momentanément ses opérations en mer en raison des bouleversements multiples liés la pandémie mondiale de COVID-19.

 

AVRIL

MSF annonce mettre fin au partenariat qui le lie à SOS MEDITERRANEE. Les deux ONG n’ont pas la même analyse du retour en mer en temps de pandémie. Alors que MSF souhaite repartir immédiatement, SOS MEDITERRANEE exprime l’incapacité d’assurer la sécurité des équipes et des rescapés dans ce contexte de crise sanitaire aigüe qui envahit l’Italie : fermeture des ports à tous les navires, incertitude sur la capacité d’évacuations médicales d’urgence.

En parallèle, la mobilisation s'organise face aux nouvelles contraintes sanitaires. SOS MEDITERRANEE lance la campagne digitale "Tous Sauveteurs" qui permet à des centaines de citoyens d'envoyer un message de solidarité à travers une photo-pétition : à terre, comme en mer, c’est la solidarité qui sauve des vies. 

 

MAI

La crise de COVID-19 a de fortes conséquences sur les opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée. Elle entraîne de graves perturbations dans l’accès aux services médicaux et logistiques dans la plupart des pays européens, désorganise profondément le secteur maritime et contraint l’action des navires humanitaires. Lors d'une conférence publique en ligne les responsables de SOS MEDITERRANEE apportent un éclairage sur ce contexte mouvant, donnent des nouvelles de nos opérations et répondent aux questions des internautes.

 

JUIN

22 juin : retour en mer avec la mise en place d'un protocole sanitaire adapté. L’équipe est composée de 22 membres dont des marins-sauveteurs professionnels et, pour la première fois depuis le début des opérations de SOS MEDITERRANEE, une équipe médicale. Suite à la fin du partenariat avec MSF, un médecin, deux infirmières et une sage-femme ont été recrutés.

 

Le groupe français Zoufris Maracas décide de soutenir l'association en reversant les recettes d'une chanson enregistrée à bord de l'Ocean Viking lors d'une précédente escale à Marseille.

 

JUILLET

Après quatre sauvetages réalisés en zones italienne et maltaise et huit jours d’attente durant lesquels les autorités maritimes compétentes n'attribuent aucun port sûr pour le débarquement de 180 rescapés, dont certains étaient dans un état de détresse psychologique extrême, l’Ocean Viking doit déclarer l’état d’urgence à bord, le 3 juillet. Trois jours plus tard, il reçoit enfin l’instruction de débarquer les naufragés en Sicile. 

 

Le 22 juillet, après une inspection de 11 heures menée par les garde-côtes italiens, les autorités italiennes placent le navire en détention, invoquant des "irrégularités techniques et opérationnelles" liées au fait que : "le navire a transporté plus de personnes que le nombre autorisé par le certificat de sécurité". En clair, les autorités maritimes italiennes reprochent soudainement à l'Ocean Viking d'avoir secouru trop de personnes, qui selon elles doivent être considérées comme des "passagers" et non des "naufragés".

Une pétition rédigée dans cinq langues est lancée : Laissez SOS MEDITERRANEE sauver des vies en mer, libérez l'Ocean Viking !  

 

Le politologue Bertrand Badie rédige une vibrante tribune intitulée « La solidarité ne se divise pas : c’est ainsi que le nouveau monde survivra » qui paraît dans le journal Le Monde le 31 juillet et sera lue quelques semaines après par l'actrice Anna Mouglalis..

 

AOUT

L'auteur de BD Hippolyte, qui devait prendre place à bord jusqu’à la fin août, raconte la situation, à quai depuis la Sicile, dans le journal Libération. "Ocean Viking : solidarité bloquée sur le quai des bulles".

Les maires de Palerme et de Montpellier rédigent ensemble une tribune qui paraît dans Libération le 28 août : Libérez l’«Ocean Viking» et les autres navires humanitaires

Tandis qu'à Frontignan, St-Nazaire, Lorient, Concarneau, Brest, Bordeaux, Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, St-Etienne, Rennes, Collioure ou Strasbourg, des actions symboliques sont organisées par les bénévoles. Une mobilisation sous la forme de die-in pour rappeler que pendant que les navires humanitaires sont retenus à quai par les autorités, la mortalité explose en Méditerranée.

SEPTEMBRE

Dans le cadre de sa mission de témoignage, SOS MEDITERRANEE lance une nouvelle publication bimensuelle « Regards sur la Méditerranée centrale »  faisant état des évènements qui se déroulent en Méditerranée centrale, sur la base de rapports publiés par différentes ONG, organisations internationales, ainsi que par la presse internationale.

 

À St Nazaire, une nouvelle antenne bénévole voit le jour.

À Marseille, dans le strict respect des mesures sanitaires imposées, le théâtre national de La Criée à Marseille accueille une grande journée de solidarité pour célébrer les 5 ans de SOS MEDITERRANEE, autour d’une exposition photos, de projections et d’une soirée de soutien.

 

OCTOBRE

SOS MEDITERRANEE s'associe à Madeleine Leroyer, la réalisatrice du documentaire “Numéro 387 – Disparu en Méditerranée” pour organiser des projections simultanées le 3 octobre, dans des dizaines de villes en France, en Allemagne, en Italie et en Suisse, le jour de la commémoration du tragique naufrage de Lampedusa survenu le 3 octobre 2013. Voir le film sur Arte.

 

Le street-artist BRUSK met en vente des sérigraphies reproduisant la fresque de l'Ocean Viking qu'il a réalisée pour les un an de l'antenne de Lyon. 50 % des bénéfices sont reversés à SOS MEDITERRANEE. En vente ici

 

NOVEMBRE

Novembre a été le mois le plus meurtrier de l'année pour les personnes tentant de fuir la Libye, selon le dernier rapport mensuel de l’OIM-Libye. Au moins 84 corps se sont échoués sur le rivage et 77 personnes sont portées disparues après une série de naufrages. Novembre a également enregistré le plus grand nombre d’interceptions en mer, avec 1 742 personnes ramenées de force vers la Libye.

 

Afin de rendre hommage au formidable engagement de nos bénévoles et de nos soutiens en France, en Allemagne, en Italie et en Suisse et afin de rendre visible leurs actions à nos côtés, nous avons réalisé ce film :

 

DECEMBRE

Nombreux sont ceux qui s’engagent de diverses manières pour relayer notre campagne d'appel à dons, parmi eux sept musiciens inspirés : Jeanne Added, Flèche Love, Frédéric Gastard, Camelia Jordana, L (Raphaële Lannadère), Sandra N’kaké et Von Pourquery ont enregistré cette chanson de Joan Baez en soutien à SOS MEDITERRANEE.

 

Le 21 décembre, après une nouvelle inspection des garde-côtes italiens, l'Ocean Viking est enfin libéré et fait route vers Marseille pour se réapprovisionner et embarquer les membres de l'équipe. Ils seront soumis à une quarantaine de 10 jours et subiront plusieurs tests COVID-19 avant le départ du navire pour la Méditerranée centrale. 

 

À ce jour, cinq autres navires humanitaires ne peuvent toujours pas opérer en raison de blocages administratifs. SOS MEDITERRANEE exprime son soutien total à leurs équipes dans leurs efforts pour reprendre la mer.

 

 

Retour au journal de bord