menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 06/01/2021

[VIDEO] Cinq ans de reportages à bord

À bord de l'Aquarius et de l’Ocean Viking : cinq ans de reportages vidéo
 

Depuis février 2016 – qui marque le début des opérations de sauvetage de SOS MEDITERRANEE en Méditerranée centrale – des journalistes de la presse internationale ont pu monter à bord de notre navire pour témoigner de la situation en mer.  Revivez ces cinq années en découvrant ou en revoyant les reportages télévisés réalisés à bord de l'Aquarius entre 2016 et 2018 puis de l'Ocean Viking à partir d’août 2019.

 

À BORD DE L'OCEAN VIKING (2019 - 2020)

Covid-19 : un frein au sauvetage des migrants en Méditerranée
ARTE, juillet 2020, par Hélène Renaux

Résumé par ARTE – « Entre janvier et juin, près de 37000 personnes ont tenté de traverser la Méditerranée, selon l'Organisation internationale des migrations. Sans compter les naufrages invisibles, loin des regards faute de témoins. Pour continuer à sauver des vies en mer, l'équipage doit suivre un tout nouveau protocole sanitaire afin d'éviter toute contamination à bord du bateau-ambulance de l'association. En cinq jours, ils vont secourir 180 migrants. »

 

MEDITERRANEO - Objectif de l'Ocean Viking : sauver des vies en mer en temps de Covid-19.
France 3 Provence-Alpes Côtes d'Azur, juillet 2020, par Hélène Renaux

Résumé par France 3 : « Après trois mois d'inactivité due à la crise sanitaire, l'association SOS MEDITERRANEE a repris ses sauvetages en mer le 22 juin 2020. Afin de continuer à sauver des vies, l'équipage a dû suivre un nouveau protocole sanitaire. Objectif : éviter la contamination à bord de l'Ocean Viking, le bateau-ambulance de l'association, qui est bloqué par les autorités italiennes dans le port sicilien de Porto Empedocle depuis le 22 juillet. »


Méditerranée : le nouveau cimetière des réfugiés
M6, juillet 2020, par Etienne Huver

Résumé par M6 : « Alors que d'un côté les migrants tentent de rejoindre la Grèce, de l'autre côté de la Méditerranée, des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants fuient la Libye pour l'Italie, prêts à risquer leur vie en mer. La mer Méditerranée est devenue un cimetière. Au cours des six dernières années, près de 16 000 personnes sont mortes ou ont disparu au large des côtes libyennes. »
 

 

276 âmes sauvées par l’Ocean Viking
[anglais] 276 souls saved by Ocean Viking

Deutsch Welle, mars 2020, par Miodrag Soric

Résumé par DW Documentary : « Sur le navire de sauvetage Ocean Viking, le coordinateur de recherche et de sauvetage Nick Romaniuk et son bras droit Tanguy récupèrent 276 migrants en détresse en Méditerranée. Au cours de trois missions de sauvetage, ils sauvent la vie de personnes qui ont pratiquement perdu tout espoir. L'équipage de l'Ocean Viking, composé de 32 membres, a dû relever un défi de taille pour sauver les migrants des vagues de quatre mètres de haut et pour répondre à leurs besoins immédiats. Chaque jour, ils ont dû prendre en charge la maladie, les blessures et les problèmes psychologiques des rescapés, tout en accomplissant des tâches plus banales comme faire la lessive. Lorsque le navire, affrété par l'organisation de sauvetage SOS MEDITERRANEE, a finalement été autorisé à accoster en Sicile, les migrants et l'équipage ont été mis en quarantaine pendant 14 jours. Les migrants ont pu débarquer, mais l'équipage, lui, a dû se résoudre à rester à bord du navire. Le gouvernement italien affirme que ces mesures ont été prises en raison du Coronavirus, mais les marins de l'Ocean Viking pensent qu'elles étaient motivées par des raisons politiques - pour empêcher l'équipage d'entreprendre d'autres missions de sauvetage. »

 

Des rêves de liberté après le cauchemar libyen pour les migrants de l'Ocean Viking
France 2, janvier 2020, par Valérie Lucas

Résumé de France 2 : « 403 migrants d'Afrique et d'Asie pourront débarquer en Italie le mercredi 29 janvier. SOS MEDITERRANEE a mené cinq opérations de sauvetage de nuit en moins de 72 heures au large des côtes libyennes. Reportage à bord de l'Ocean Viking. »

 

Ocean Viking : sauver les migrants de la noyade en Méditerranée
[Anglais] Ocean Viking: Saving migrants from drowning in the Mediterranean
Al Jazeera, décembre 2019, par Faras Ghani

Résumé par Al Jazeera : « Voyez comment un navire de sauvetage en mer sauve de la mort des migrants et des réfugiés après qu'ils aient fui le conflit en Libye et les atrocités auxquelles ils y sont soumis. La Libye est une porte d'entrée importante pour les migrants africains qui espèrent atteindre l'Europe. Selon l'ONU, il y a plus de 40 000 réfugiés et migrants en Libye. (…) »

 

 

Cargo humain
[Anglais] Human Cargo
SBS Dateline, novembre 2019, par Evan Williams, Josh McAtamney et Sandy McKee

Résumé par SBS Dateline : « Dans un reportage sans précédent à bord du nouveau navire de sauvetage de migrants de l'ONG SOS MEDITERRANEE, nous rencontrons les membres de l’équipe de recherche et de sauvetage qui mènent ces missions périlleuses au large des côtes de la Libye. Sauront-ils naviguer dans les eaux capricieuses des politiques migratoires en Europe ? »

 

À BORD DE L’AQUARIUS (2016-2018)

Mare Amarum [mer amère]
ARTE, novembre 2018, par Philippe Fontana et Stéphano de Luigi

Résumé par ARTE : « Stefano De Luigi, photographe italien, a suivi en début d’année une mission de l’Aquarius en Méditerranée pour sauver des réfugiés en provenance de Libye. Il offre dans ce film son regard sur ce qui se passe en Méditerranée. Il dit aussi notre émotion, parfois notre impuissance, face à ces destins bouleversés. Avec, au bout du voyage, l’Europe comme une terre d’espoir ? »

 

Le dernier sauvetage de l'Aquarius, raconté de l'intérieur
Le Monde, octobre 2018, par Julia Pascual et Karim El Hadj

Résumé par Le Monde : « La journaliste du Monde Julia Pascual et le photographe Samuel Gratacap ont passé deux semaines à bord de l'Aquarius (...). Ils ont suivi les dernières opérations de sauvetage des migrants, avant que le navire ne se voie retirer son pavillon, l’obligeant à mettre en pause ses activités. Du repérage d’une embarcation par les sauveteurs au transfert des rescapés vers Malte, Julia Pascual raconte l’opération de la nuit du 22 septembre pendant laquelle trente-sept migrants furent secourus.»

 

10 jours en mer : l'histoire vraie de l’Aquarius
[Anglais, sous-titré français] Euronews, juillet 2018, par Anelise Borges

Résumé d'Euronews : « Pour nous, journalistes, témoigner est à la fois un instinct et une responsabilité. Je suis montée à bord de l’Aquarius parce que je voulais voir de mes propres yeux comment les ONG mènent leurs missions de recherche et de sauvetage sur ce qui est considéré comme la route migratoire la plus meurtrière au monde. Ces dernières années, j'ai fait des reportages sur la crise des réfugiés - de la frontière syro-turque à la Grèce, en passant par la République de Macédoine, la Hongrie, l'Allemagne et la France - et j'ai participé aux missions de recherche et de sauvetage des ONG. J'ai découvert la peur et le désespoir, mais aussi la solidarité et l'espoir. J'ai voulu comprendre la réalité de ces opérations de sauvetage en mer et leur impact sur l'Europe dans son ensemble. Je n'avais aucune idée que j'allais rapporter des faits qui menaceraient la cohésion de l'Union européenne. Dix jours en mer : l'histoire vraie de l’Aquarius, raconte ce qui s'est passé à bord de ce navire humanitaire lorsqu'il s'est retrouvé au milieu d'une des pires tempêtes que l'Europeait jamais connues. »

 

Sauver des vies en Méditerranée, à bord de l'Aquarius
[Allemand, sous-titré en anglais
] Saving lives in the Mediterranean, onboard Aquarius
WDR, novembre 2018, par Ben Bode

Résumé par WDR : « Ben navigue sur l’Aquarius, le bateau de sauvetage affrété par SOS MEDITERRANEE en partenariat avec Médecins Sans Frontières (MSF) pour secourir les boat people en Méditerranée. »

Episode 1 : Formation aux situations d'urgence :

Episode 2 : Retour aux enfers

Episode 3 : Le sauvetage de dernière minute

Episode 4 : Histoires de Libye

 

SOS MEDITERRANEE : le bateau citoyen
ARTE Reportages, août 2018, par Sébastien Mesquida

Résumé par ARTE : « En 2015, 115 000 migrants ont quitté les côtes libyennes pour l'Europe. 3800 sont morts au cours de la traversée. Pour aider les naufragés, une initiative a été lancée : SOS MEDITERRANEE. Des bénévoles, des professionnels de la mer et des travailleurs humanitaires sont à bord du "bateau citoyen" depuis six mois. Ils viennent tous passer au moins trois semaines à bord de l'Aquarius. »

 

« C'est à vous » : À bord de l'Aquarius au large des côtes libyennes
France 5, janvier 2018, par Tancrède Bonora

Résumé par « C à vous », France 5 : « Leur vie quotidienne ? Aider les migrants qui risquent leur vie en mer dans des embarcations de fortune. Notre journaliste Tancrède Bonora est monté à bord de l'Aquarius pour suivre les actions de l'équipage au large des côtes libyennes. »

 

 

Migrants sur la route de l'enfer
Radio Television Suisse, mars 2018

Résumé de la RTS : “Torturés, rackettés, vendus comme des esclaves. Des dizaines de milliers de migrants finissent entre les mains des trafiquants en Libye, tandis qu'une bonne partie n'arrivent jamais à destination et meurent en route. C'est la conséquence d'une politique agressive de l'Union Européenne, qui est parvenue à faire chuter le nombre de migrants arrivant en Europe via l'Italie d'environ 30% en 2017. Mais le prix humain à payer pour cette politique est terrifiant. Temps Présent a suivi la route des migrants, du Niger à la Sicile en passant par la Libye.”

 

Envoyé Spécial : trois bénévoles vivent leur première mission au secours des migrants à bord de l'Aquarius.
France 2, décembre 2017, par Hélène Eckmann

Résumé par Envoyé Spécial, France 2 : « A bord de l’Aquarius, les bénévoles de l'association SOS MEDITERRANEE tentent de sauver les migrants perdus au large des côtes libyennes. "Envoyé Spécial" a suivi la première mission de trois d'entre eux. Ludovic, 34 ans, est un officier de marine, Juliette, 30 ans, une sage-femme, Elisabeth, 55 ans, une infirmière. Cet été, au lieu de partir en vacances, ils ont préféré monter à bord de l’Aquarius. Pour ces volontaires, il s'agit de leur première mission humanitaire en mer. Ce sont les premiers visages, les premiers sourires, les premières mains que les rescapés trouvent en montant à bord. Et pendant six semaines, ils vont découvrir la violence, l'exil, la souffrance, mais aussi l'espoir et l'immense joie des personnes secourues. »

 

Boza, A bord de l'Aquarius avec les sauveteurs de migrants
Konbini, décembre 2017, par Albert Oziouls-Toulouse

Résumé par Konbini : « Au large des côtes de la Libye, les migrants risquent leur vie en mer. Pour les migrants d'Afrique, la Méditerranée est la principale voie d'accès à l'Europe, malgré le danger de la traversée. Selon Médecins Sans Frontières (MSF), en 2016, au moins 5 000 hommes, femmes et enfants sont morts en essayant de traverser la Méditerranée, contre près de 2 800 en 2015. Depuis mai 2016, l'Aquarius, un navire affrété par l'association SOS MEDITERRANEE, porte assistance aux personnes en détresse en Méditerranée centrale. Nous avons passé quinze jours à bord, à la rencontre de son équipage et des migrants qu'il secourt. »

 

Migrants, 7 jours à bord de l’Aquarius : chants et froid, espoir et colère contre les Libyens
[En italien] Migranti, 7 giorni a bordo dell'Aquarius : canti e freddo, speranza e rabbia contro i libici
La Repubblica, décembre 2017, par Fabio Butera

Résumé par La Repubblica : « La semaine dernière, l'Aquarius, navire affrété par l'ONG SOS MEDITERRANEE en collaboration avec Médecins sans frontières, a sauvé 166 personnes dans les eaux internationales à l'est de Tripoli ; il a également accueilli à son bord 154 autres rescapés, secourus par l'ONG espagnole Open Arms. Pendant le voyage vers le port de Pozzallo, il y a eu un moment de tension : un Nigérian a agressé verbalement des migrants libyens. Le garçon avait été victime de violences lors de sa détention en Libye et avait accusé ses compagnons de voyage d'être des tortionnaires. Mais les Libyens lui ont expliqué qu'ils fuyaient leur pays après avoir été kidnappés pour des raisons politiques et de chantage économique. »


Silence, on se noie
France 3 Provence-Alpes Côtes d'Azur, octobre 2017, par Valérie Smadja, Marie-Agnès Peleran, Thierry Havard et Philippe Hervé

Résumé de France 3 : « Nous avons passé dix jours à bord de l'Aquarius, un bateau affrété par SOS MEDITERRANEE, association qui sauve des migrants en mer, au large de la Libye, dont la co-fondatrice est une Marseillaise. L'Aquarius est aujourd'hui le seul navire civil à naviguer en haute mer 12 mois par an. Financé à plus de 90% par des dons, le navire est au service d'une ONG qui refuse que des milliers de personnes meurent chaque année sous leurs yeux, aux portes de l'Europe. Dix jours pour participer au sauvetage, jour et nuit, des embarcations en perdition. Dix jours pour recueillir les rares et précieux témoignages de migrants qui ont fui leur pays pour rejoindre la Libye et qui ont à nouveau fui pour échapper aux tortures qui ont lieu dans ce pays instable. »

 

C'est ainsi que les migrants sont sauvés par les ONG en Méditerranée
[Anglais] This Is How Migrants Are Rescued By NGOs In The Mediterranean
Huffington Post UK, août 2017, par Paco Anselmi

Résumé par le Huffington Post : « Pendant trois semaines en août, Huffington Post au Royaume-Uni (HuffPost UK) a été le témoin direct de la crise migratoire en Méditerranée au cours de l'une de ses phases les plus controversées et les plus mouvementées. »


LIBYE : le bateau qui sauve les migrants
France 5, juillet 2017, par Charles Villa et Pierre Lascar

Résumé par In Vivo, France 5 : « Depuis mars 2016, l'Aquarius, bateau humanitaire affrété par l'ONG SOS Méditerranée, navigue au large des côtes libyennes pour aider les migrants qui tentent de rejoindre l'Europe par la mer. A bord, les rescapés sont pris en charge et soignés par Médecins Sans Frontières. Environ 2 réfugiés sur 100 se noient pendant la traversée de la Méditerranée. Après plus d'un an de missions, environ 15 000 migrants ont été secourus par SOS MEDITERRANEE et Médecins Sans Frontières. »

Les naufragés de la Méditerranée
BFM TV, novembre 2016, par Antoine Bonnetier, Perrine Baglan et Sophie Herbé
AVERTISSEMENT : ce reportage vidéo contient des informations qui peuvent choquer les personnes sensibles

Résumé par BFM TV : « Une de nos équipes a passé deux semaines à bord de l'Aquarius, un bateau humanitaire qui patrouille au large des côtes libyennes et vient en aide aux migrants. Rien que la semaine dernière, il y a eu au moins 18 morts et 340 disparus en Méditerranée. Nos caméras ont assisté au périlleux sauvetage en mer d'un bateau pneumatique dans lequel s'entassaient 119 personnes. Au total, cinq personnes sont mortes. Cependant, un garçon de 15 ans, dont le corps sans vie flottait dans l'eau, a été réanimé in extremis. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 23 novembre 2016. »


Aide aux migrants : quatrième jour de navigation à bord de l’Aquarius
[Italien] Soccorso ai migranti: quarto giorno di navigazione su nave Aquarius
Nouvelles de la Rai, octobre 2016, par Angela Capponetto

M.V. Aquarius, en première ligne de la crise des migrants
[English] M.V. Aquarius, the migrant crisis frontline
BBC News, mai 2016, par Christian Fraser

 Résumé par Christian Fraser : « J'ai passé près de trois semaines à bord du navire l’Aquarius, affrété par SOS MEDITERRANEE, en attendant notre histoire principale, qui était de faire un reportage en direct du navire pour le journal de 10 heures… J'ai fait ce film. »

Plus de reportages à lire et à regarder sur ce site de la BBC News


Voir aussi nos publications

Retour au journal de bord