menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 12/09/2021

[3 QUESTIONS À] Riad sur la prise en charge des personnes rescapées à bord de l’Ocean Viking

Cet été, Riad était responsable de l’équipe d’assistance et de prise en charge des personnes rescapées sur le pont de l’Ocean Viking. Il raconte le quotidien de son équipe et particulièrement le rôle de la médiation culturelle et l'organisation de la vie à bord.

 

Riad : la médiation culturelle pour «aider les gens» 

Riad, 38 ans, est né à Alger (Algérie) et vit depuis ses 14 ans à Rome (Italie). Il est médiateur culturel depuis 14 ans au sein du Conseil italien pour les réfugiés (CIR), de Caritas et plus récemment de la Croix-Rouge italienne et s’est rendu en Algérie, en Tunisie, en Libye et en Italie. Il a travaillé dans des environnements différents tels que les zones sensibles de Lampedusa et les navires de quarantaine en Sicile. Riad a rejoint SOS MEDITERRANEE en janvier 2021, d’abord en tant que médiateur culturel, parce qu’il souhaitait « aider les gens de façon proactive, et être en première ligne ». En juillet dernier, il était  responsable de l'équipe d'assistance et de prise en charge des personnes rescapées à bord de l’Ocean Viking pour la seconde fois.  
 

Quelles sont les attributions de l'équipe d'assistance et de prise en charge des personnes rescapées sur l’Ocean Viking

Cette équipe comprend trois fonctions: la médiation culturelle, la logistique et enfin un poste de responsable. La personne qui officie à la médiation culturelle crée un lien crucial entre l’équipe et les personnes secourues. Elle n’est ni interprète ni agent.e de sécurité, mais plutôt une sorte de «frère» ou de «sœur» pour ces personnes secourues. Elle travaille en étroite collaboration avec le ou la responsable et la personne en charge de la logistique pour prendre soin des rescapé.e.s à bord. Parce qu’elle connait les sensibilités culturelles variées et parle plusieurs langues couramment, elle constitue une figure rassurante et notre meilleur atout de gestion des personnes secourues à bord. 

La fonction de responsable consiste à veiller au bon déroulement de la vie sur le pont. Ses attributions comprennent l'organisation de la procédure d’enregistrement des personnes secourues une fois arrivées à bord et la gestion des tours de garde des équipes sur le pont 24h/24. Toutes les équipes [de sauvetage, de soins médicaux ou de prise en charge] participent aux tours de garde sur le pont pour s’assurer que les personnes secourues ont tout ce dont elles ont besoin, signaler tout problème médical spécifique et organiser des activités sociales (musique, peinture, jeux, etc.).  

La personne chargée de la logistique prépare la distribution de nourriture pour les rescapé.e.s et veille à ce que leurs besoins matériels soient assurés. Elle est aussi responsable de tous les travaux de maintenance sur le pont. 

 

Comment les personnes rescapées sont-elles prises en charge à leur arrivée sur l’Ocean Viking

Pendant l’opération de secours, lorsque l’équipe de recherche et de sauvetage intervient sur l’eau, l'équipe d'assistance et de prise en charge des personnes rescapées ainsi que toutes les personnes disponibles sur le pont préparent l’arrivée des naufragé.e.s. La plupart du temps, il faut tout d’abord aider les rescapé.e.s à retirer leurs gilets de sauvetage avant de les accompagner selon leur état de santé soit dans l’abri qui leur est assigné [NDLR: un abri est réservé aux femmes et aux enfants, un autre aux hommes], soit au service médical. Les rescapé.e.s ayant pu passer plusieurs jours sur des embarcations surpeuplées sans pouvoir bouger et souvent ni boire ou manger, il arrive souvent que leurs jambes les lâchent au moment de monter sur le navire.  

Une fois que tout le monde est monté à bord, l'équipe d'assistance et de prise en charge des personnes rescapées met en place la procédure d’enregistrement afin de repérer les personnes particulièrement vulnérables. À chaque sauvetage, les mineur.e.s non accompagné.e.s reçoivent un bracelet jaune et toutes les personnes rescapées se voient attribuer un bracelet numéroté de couleur spécifique. L'équipe d'assistance et de prise en charge s’assure que les familles soient réunies, puis on donne à chacun.e un kit constitué d’affaires de rechange, d’une serviette, d’eau et de barres énergétiques (voir photo ci-dessous). On demande aux rescapé.e.s de se changer car leurs vêtements sont la plupart du temps imbibés de carburant.  

Après l’enregistrement de tous les rescapé.e.s, la personne responsable de l'équipe d'assistance et de prise en charge prononce un discours d’accueil en anglais, en français et en arabe. Elle explique aux gens qu’ils sont maintenant en sécurité et que l’heure et le lieu de débarquement sont encore inconnus. Elle insiste sur le fait qu’ils ne seront pas renvoyés en Libye quoi qu’il arrive. Elle explicite les motifs de la présence à bord des journalistes et de l’équipe de communication : témoigner de ce qu’il se passe en Méditerranée centrale. Elle rappelle également à tout le monde de boire beaucoup d’eau et de se reposer. Epuisé.e.s par le temps passé en mer et le stress intense subi, les rescapé.e.s s’endorment en général juste après le discours, de jour comme de nuit.  

Les premières 24 heures sont décisives à bord. Afin que les gens restent calmes et en sécurité, l’équipe d'assistance et de prise en charge œuvre sans relâche pour transmettre les informations et exposer les règles à suivre. Il s’agit d’un état de vigilance permanent parce que l’ambiance peut très vite se tendre avec parfois plus de 400 rescapé.e.s à bord. 
 

Comment s’organise la vie à bord au cours des jours suivant le sauvetage?  

Quelques heures après les enregistrements, l’équipe d'assistance et de prise en charge organise la distribution de nourriture qui consiste en un kit prévu pour 24 heures.  

Ce kit de nourriture est constitué d'éléments nutritifs garantissant un apport de 2000 calories pour que les rescapé.e.s puissent recouvrer des forces. S’il n’y a pas trop de monde sur le pont et si le temps le permet, ce qui arrive rarement, notre équipe d'assistance et de prise en charge peut aussi faire cuire du riz pour les rescapé.e.s et faire le planning des douches pour les jours à venir. Une machine à laver est aussi à disposition selon les besoins. Dans l’attente d’un lieu sûr pour débarquer, la vie s’organise doucement à bord, avec les petits déjeuner le matin et la distribution des kits de nourriture en début de soirée. Les rescapé.e.s demandent souvent d’aider notre équipe pour la distribution de nourriture ou pour des petits travaux sur le pont. Leur donner l’opportunité de nous aider est crucial pour qu’ils/elles retrouvent un peu de dignité et de contrôle sur leur vie, pour un temps donné du moins.

Dans le but de favoriser la vie sociale à bord, l’équipe d'assistance et de prise en charge propose aussi dès que possible des jeux, des instruments de musique ainsi que du papier et des crayons. Pendant ce temps et à tour de rôle, les autres membres de l’équipe font le ménage, surveillent l’ambiance générale, repèrent les personnes vulnérables à signaler à l’équipe médicale qui fait aussi des consultations sur le pont.  

Au bout de 24 heures, on peut commencer à lire le changement sur les visages des rescapé.e.s.  

Il n’est pas rare qu’un gamin de 15 ans en paraisse 40 en montant à bord de l’Ocean Viking, mais le temps, les soins et de l’attention dans le respect de l'autre et la dignité permettent parfois de rallumer une petite lueur dans leurs yeux. 
 


L'équipe d'assistance et de prise en charge : un lien crucial avec les personnes secourues à bord de l’Ocean Viking 

Le 19 juillet 2021, SOS MEDITERRANEE et la FICR ont annoncé que cette dernière lançait un appel d’urgence pour rejoindre nos équipes à bord de l’Ocean Viking à partir d’août 2021. Ce 13 septembre, cinq membres de la FICR sont donc monté.e.s à bord pour cette 15e rotation du navire. Dans le cadre de ce partenariat, la FICR apporte un soutien post-sauvetage : soins médicaux, soutien psychologique, protection mais aussi réponse aux besoins de première nécessité des personnes mises en sécurité à bord de l’Ocean Viking. L'équipe comprend un.e médecin, un.e infirmièr.e, un.e sage-femme et des professionnel.le.s capables d'apporter un soutien psychologique et d'aider les personnes particulièrement vulnérables et nécessitant une protection supplémentaire, comme les mineur.e.s non accompagné.e.s et les victimes de la traite des êtres humains.  

L’expérience et les connaissances acquises par notre équipe en termes d’assistance et de prise en charge des personnes rescapées à bord de notre navire de sauvetage au cours de l’année passée seront certainement bénéfiques pour que les nouvelles recrues de la FICR intègrent leurs fonctions dans les meilleures conditions possible. 
 

Crédit photo : Flavio Gasperini / SOS MEDITERRANEE 

Claire Juchat / SOS MEDITERRANEE 

Retour au journal de bord