menu Sauver des vies

SOS MEDITERANNÉ

Sauver des vies
Maintenant

Ocean Viking
JOURNAL DE BORD

Chaque jour, un membre de SOS MEDITERRANEE vous donne sa vision des opérations de sauvetage en mer et des événements. Retrouvez ces chroniques en son, images et vidéos.

le 14/01/2021

[ON NOUS SOUTIENT] Le groupe Zoufris Maracas raconte

Photo du groupe prise par Anthony Jean à bord de l'Ocean Viking, dans un abri pour les rescapés, lors de l'enregistrement du clip en février 2020. 

 

« J’avais envie d’écrire une chanson pour la mer. Pendant l'écriture des deux premiers couplets, je ne savais pas vraiment où j’allais jusqu’à ce que, naturellement, elle m’emmène plus que je ne la guide, vers ces personnes en danger au plein milieu de la mer. »

 

Vincent Sanchez, leader des Zoufris Maracas, explique pourquoi il soutient l'association. Dès que la situation sanitaire le permettra, le groupe reprendra la route pour des concerts où les bénévoles de SOS MEDITERRANEE seront présent.e.s.

 

Avant de devenir chanteur du groupe, Vincent a parcouru l’Afrique de l'Ouest et a monté un cinéma-itinérant au Cap-Vert avec son ami « Micho ». Ensemble, ils concrétisent leurs envies d’ailleurs jusqu’à leur retour en France où ils fondent, il y a une dizaine d'années, le groupe Zoufris Maracas. Se définissant comme « des humanistes aux textes engagés qui proposent des voyages musicaux sur l’Afrique, l’Amérique du Sud ou encore sur l’Europe de l’est », cela était évident pour eux de soutenir SOS MEDITERRANEE.

 

Une chanson pour la mer

« Sa majesté la mer » est née au Cap-Vert alors que Vincent se réveillait en observant la mer. « J’avais envie d’écrire une chanson pour la mer. Dans les deux premiers couplets je ne savais pas vraiment où j’allais, jusqu’à ce que, naturellement, elle m’emmène, plus que je ne la guide, sur ces personnes en danger au plein milieu de la mer. ». Il achève le texte au soir tombant, réalisant que l’hommage qu’il souhaitait rendre à la mer s’était peu à peu transformé en une tribune pour alerter sur la situation des naufragés en mer. Il se dit « scandalisé qu’on laisse des hommes, des femmes, des enfants mourir en mer ».

 

Un groupe solidaire

En décembre dernier, le groupe enregistre le titre en studio et souhaite faire retentir ces paroles le plus fort possible auprès du public. C’est de là que naît l'idée de tourner le clip sur l’Ocean Viking.

Solidaire à terre auprès d'associations oeuvrant pour les sans-papiers, Vincent fait état d’une situation alarmante en mer Méditerranée. « Bien que ce ne soit pas facile pour ces personnes à terre, c’est autre chose ce qu’il se passe en mer, c’est une urgence vitale, sans cette aide humanitaire, beaucoup n’auraient pas survécu. » 

 

Combattre l'injustice par la musique

Vincent confie que la situation en Méditerranée lui paraît insoutenable : « Il faut se réveiller, le monde continue à produire des injustices telles que ces atrocités qui se passent en mer, et ce dans le plus pesant des silences ». 

Alors qu'il se trouve au Cap-Vert entouré d'amis à bord d'un bateau de loisir, il ressent un étrange sentiment qui lui inspirera ce couplet :

« J'aurais mille questions à poser à vous Sa majesté la mer.

Devant autant d'absurdité et au nom du grand univers.

Ne pourriez-vous pas pour une fois, couler ces yachts de milliardaires

Plutôt qu'ces p'tits radeaux en bois où entassés rêvent mes frères? » 

 

Merci à eux pour leur engagement et leur soutien à SOS MEDITERRANEE !

 

Retour au journal de bord